Cinéma

« The Spy Gone North » : la réunification des deux Corées ?

The Spy Gone North VL

Présenté en marge de la Sélection Officielle, Gongjak (The Spy Gone North pour ce qui est du titre à l’international) est un thriller sud-coréen comme on aimerait en voir plus souvent sur la Croisette – seul hic, sa durée. [Hors Compétition]

Séoul, 1993. Un ancien officier est engagé par les services secrets sud-coréens sous le nom de code « Black Venus ». Chargé de collecter des informations sur le programme nucléaire en Corée du Nord, il infiltre un groupe de dignitaires de Pyongyang et réussi progressivement à gagner la confiance du Parti.

 

Vous êtes à la recherche d’un film d’espionnage dans lequel James Bond serait un jeune Sud-Coréen à lunettes infiltrant les arcanes d’un conflit géopolitique d’envergure ? Il faudra vous armer de patience. La sortie du film de Yoon Jong-bin n’est, en effet, pas encore annoncée sur le territoire français.

S’il y a bien un genre qui repose essentiellement sur sa structure dramatique, sur son intrigue, c’est bien le thriller. Et The Spy Gone North répond parfaitement aux attentes des afficionados de twists « mindblowisants » et autres rebondissements de derrière les fagots.

Au départ, il est relativement aisé de se perdre dans les circonvolutions du scénario de Yoon : les agents doubles voient parfois triple et le feuilletage des enjeux géo-po (Corée du Sud + Nord + Chine) peut dérouter. Mais au fil du récit, et sur les pas de cet ancien officier infiltré en terre inconnue, on parvient à retrouver le Nord et à savourer la séance comme il se doit.

Il y a ce charme désuet, presque naïf, propre aux productions asiatiques. On se prend même à douter de la qualité du jeu de certains comédiens ou de la vraisemblance de certaines séquences (truculent Kim Jong-il semblant tout droit sorti d’un spin-off de Very Bad Trip). Et les 2h20 risquent d’en rebuter plus d’un.

NOTE : 6/10

Retrouvez toute l’actualité du Cinéma avec La Salle de Démontage, chaque lundi de 21h à 22h en direct sur VL.

Related posts
À la uneCinémaCulture

#TouchepasamaVF : pourquoi les comédiens(nes) du doublage se mobilisent ?

À la uneCinéma

5 choses à savoir sur Horizon, le nouveau projet de Kevin Costner

À la uneCinéma

Qui est Matthias Schoenaerts, l'acteur qui va jouer Johnny Hallyday au cinéma ?

À la uneCinéma

Festival de Cannes : qui est Greta Gerwig la présidente du jury ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux