Covid19: Emmanuel Macron se prononcera lundi à 20h. Prolongation du confinement au-delà du 15 avril. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéSport

Tour de France : Ted King, sept secondes chrono

Ted-King

Au soir de la quatrième étape de la « Grande Boucle » édition 2013, un contre la montre par équipe dans les rues de Nice, l’américain Ted King est un homme malheureux. Mis hors-délai pour sept petites secondes par les directeurs de course, le coureur de la formation Cannondale s’est ému sur Twitter, provoquant une belle vague de réactions, et s’attirant le soutien de nombreux cyclistes.

Il y a ceux qui veulent gagner, prêts à arpenter descentes, montées et paysages plus somptueux les uns que les autres pour triompher sur les Champs Elysées, au terme de la plus prestigieuse course cycliste au monde. Et puis, il y a les autres. Vaillants et courageux voulant profiter de chaque tour de roue, en espérant terminer le Tour de France, peu importe le résultat final. Parmi eux, Ted King. Tombé en Corse lors de la première étape, le trentenaire américain, blessé à l’épaule, s’était relevé. Mais son parcours a pris fin mardi, sur la Promenade des Anglais, au terme d’un chrono par équipe dont il se rappellera longtemps. Son épaule douloureuse l’empêche de suivre le rythme, et, très vite, King est lâché par ses coéquipiers. Contraint de parcourir prêt de 25 kilomètres seul, il termine en 32 minutes et 32 secondes, soit 7 secondes de plus que le temps maximal autorisé. Il ne sera pas repêché, et son aventure s’arrête brutalement. Une décision difficile à comprendre pour l’intéressé, tant les exemples de coureurs hors-délai repêchés sont nombreux. Abattu, l’américain poste alors sur Twitter une photo de son compteur affichant 32min et 24s, un temps qui lui aurait permis de continuer la course.

Image-Compteur

Le compteur d’effort de Ted King affiche 8 secondes de moins que le temps officiel

Soutien d’Armstrong

S’en suivent de nombreuses réactions sur le célèbre réseau social, dont celle de Lance Armstrong : « Ma prédiction – mon pote Ted King démarrera l’étape de ce mercredi ».

Jens Voigt, doyen du peloton, y est aussi allé de son petit message de soutien : « Choisissons l’humanisme plutôt que ces stupides règles!! Nous le soutenons pour qu’il reste!! ».

Janez Brajkovic, coureur de l’équipe Astana, demande lui une pétition : « Exactement, nous devrions lancer une petite manifestation pour le laisser prendre le départ. Où sont les GRANDS coureurs maintenant? ».

Les tweets avec le hashtag #LetTedRide affluent, mais rien n’y fait, Ted King ne réintègrera pas le peloton cette année. Un moment difficile à vivre pour lui : « Depuis hier soir, je vis dans un cauchemar. Cette nuit, je me suis réveillé toutes les heures. J’espérais qu’une bonne nouvelle allait tomber. Je me suis reveillé ce matin. Le cauchemar continuait. ». Aucune faveur ne lui a donc été faite par la direction de course, mais Cannondale lui offrira peut être l’an prochain une nouvelle chance, et une victoire d’étape serait un beau cadeau du destin.

Related posts
À la uneInternational

Coronavirus : le point sur la situation en Allemagne

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Self Made, d'après la vie de Madame C.J. Walker

À la uneFranceMédias

Tous en cuisine ! : le carton de M6 en plein confinement

À la uneBons Plans

Delta Festival : Les inscriptions en ligne pour les bénévoles sont ouvertes

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux