À la uneActualitéFootSport

Tout ce qu'il faut savoir sur l'Euro 2016

A un an pile de l’ouverture de l’Euro 2016 en France, les organisateurs sont sur tous les fronts : stades, billetterie, sponsors, hymne. Etat des lieux pour tout savoir et tout comprendre.

A J-365 du match d’ouverture, la préparation de la phase finale de la quinzième édition du championnat d’Europe de football, qui se tiendra en France du 10 juin au 10 juillet 2016, commence à prendre forme. Pour l’occasion, Michel Platini, le président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), et Jacques Lambert, le président de l’Euro 2016 SAS, chargé du pilotage de l’organisation, ont détaillé les contours de l’événement. On fait le point.

La billetterie est ouverte

La mise en vente des billets pour l’Euro 2016 a ouvert ses portes ce matin. Un million de places sont déjà disponibles sur euro2016.fr, portail du site de l’UEFA. Les intéressés peuvent se ruer sur les précieux tickets jusqu’au vendredi 10 juillet 2015, à 20h16.

Comme l’ont confirmé les instances organisatrices, les supporters peuvent acheter des billets à l’unité (pour telle ou telle affiche) ou encore suivre l’ensemble des rencontres d’une équipe. Quelques limites existent : quatre billets maximum par demandeur et par match.

Afin de ne pas revivre les ambiances parfois trop “tendres” dans les stades de la Coupe du monde 1998 organisés en France, la FFF a décidé de pratiquer une politique tarifaire abordable. Si le prix de lancement est fixé à 25 euros, les meilleures places de la finale au Stade de France (25 000 billets environ) seront vendus à 895 euros. Pour info, les places qui se vendent le mieux sont celles à… 49 000 €. Elles permettent à la personne d’assister à tous les matchs en siège premier avec parking, accueil, coupe de champagne et repas offerts par Robuchon.

Le Stade des Lumières (Crédit : directmatin.fr)

Des stades à terminer

Cette étape est indispensable à la bonne marche de l’organisation. En ce qui concerne les nouvelles enceintes, celle de Lyon – le fameux “Stade des Lumières” – reste à achever. La livraison est prévue fin janvier 2016 au plus tard. Pour les rénovations, la modernisation du Parc des Princes doit être achevée cet été. Le Vélodrome de Marseille est déjà terminé.

En parallèle, la livraison du stade Bollaert-Delelis de Lens est censée intervenir courant août-septembre. L’équipement atteindra alors sa pleine capacité (38 233). Enfin, les travaux portant sur le Stadium de Toulouse seront terminés en novembre.

Sponsors “globaux” et “nationaux”

L’UEFA a déjà signé avec sept de ses dix « partenaires globaux », qui paient une trentaine de millions d’euros pour s’associer à l’Euro. Il s’agit d’Adidas, Carlsberg, Coca-Cola, Continental, Hyundai-Kia, McDonald’s, et Socar, le groupe pétrolier public de l’Azerbaïdjan.

L’instance dirigeante du football européen a également obtenu un accord avec quatre « partenaires nationaux » : la Française des Jeux, le Crédit Agricole, Proman, une société de services en ressources humaines, qui fait office de « recruteur officiel » et enfin, la SNCF. Elles verseront entre 7 et 10 millions d’euros. Deux sponsors manquent encore à l’appel sur les six recherchés.

Pouvoirs publics

Le gouvernement a lancé le 12 mars son PIAF – Plan interministériel d’action pour le football – Euro 2016. Ce dernier vise à assurer « une très haute qualité » à l’Euro (sécurité autours des stades, transports…) et à en faire « un événement populaire ». Enfin, le gouvernement ne cache pas sa volonté d’utiliser l’Euro pour « la croissance et l’attractivité de la France ». Comme quoi sport et économie peuvent aller de paire…

Ambassadeurs de marque

Les organisateurs de l’Euro 2016 ont révélé aujourd’hui le nom des ambassadeurs des villes hôtes la compétition. Parmi eux, Basile Boli (pour Marseille), Fabien Barthez (Toulouse), Daniel Bravo (Nice) ou encore Grand corps malade et Steve Marlet (Saint-Denis). Un beau tableau.

Quels diffuseurs pour les matchs ?

TF1, M6 et beIN Sports diffuseront les rencontres de l’Euro 2016. France TV est, elle, en négociation pour racheter onze matchs. L’UEFA a en effet forcé la chaîne qatarie à remettre sur le marché onze rencontres pour les “laisser” à un diffuseur en clair.

La mascotte

Les internautes ont tranché en novembre dernier. La mascotte de la compétition s’appellera “Super Victor”. Ce nom avait été préféré à Driblou et Goalix pour baptiser le petit garçon souriant en tenue de football.

Hymne officiel

Le célèbre DJ français David Guetta a été désigné pour être le compositeur officiel de la musique de l’Euro 2016.

Quelques chiffres clés (Via L’Equipe du jour)

700 millions. Les bénéfices escomptés par l’UEFA pour l’organisation de l’Euro 2016.

1,9 milliards. Les recettes attendues par l’UEFA (1 md de droits TV, 400 m de sponsoring, 250 m de billetterie et 250 m d’hospitalités).

152 millions. La contribution de l’Etat pour la construction et/ou rénovation des stades.

94 000. Le nombre de personnes mobilisés pendant l’événement.

1,2 milliards. Le surcroît d’activité économique attendu en France, dont 800 millions de dépenses des visiteurs.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéFrancePolitique

Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse, une véritable menace pour Macron ?

À la unePolitique

Premier meeting d'Eric Zemmour : une ambiance explosive et de violents débordements

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Charlie Cox reprendrait bien son rôle de Daredevil dans le MCU

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... The Great, une deuxième saison encore plus extravagante

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux