À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

Mohamed Amra est toujours en fuite depuis l’attaque d’un fourgon pénitentiaire qui a coûté la vie à deux agents. Pour assurer les recherches, Interpol a émis une notice rouge à l’encontre du fugitif.

Le temps tourne. Près de 72 heures après son évasion d’un fourgon pénitentiaire, Mohamed Amra, est toujours recherché. Sa traque a attiré l’attention internationale. Après la mise en place d’un plan Épervier de l’État mobilisant militaires, hélicoptères et GIGN, c’est au tour d’Interpol d’intervenir. L’organisation intergouvernementale a déclenché une « notice rouge« . L’Organisation internationale de police criminelle facilite ainsi la coopération policière internationale. Dès lors, l’homme surnommé « La Mouche » a vu son profil diffusé dans de nombreux pays. Au-delà de ses crimes imputés, il est désormais recherché pour « complicité de meurtre avec préméditation en bande organisée« , après la mort de deux agents pénitentiaires lors de son évasion.

À lire aussi : Attaque du fourgon : qui est Mohamed Amara ?

La notice rouge : un outil d’Interpol

Son siège social se trouve à Lyon. Avec 196 pays membres, Interpol offre des outils essentiels pour lutter contre le crime transnational. Parmi ces outils, les notices Interpol sont des mécanismes clés pour échanger des informations sur les criminels recherchés. La « notice rouge« , elle, est assimilée à un avis de recherche international et non à un mandat d’arrêt. Elle constitue une demande de localisation et d’arrestation provisoire d’une personne recherchée, en vue de son extradition. Le tout sur la base d’une décision judiciaire émise par les autorités d’un pays membre. Ce sont ces mêmes pays qui appliquent leur propre droit pour décider d’arrêter ou non les suspects.

À ce jour, l’organisation compte 6799 notices rouges en circulation. Parmi elles, 66 concernent la France. Les personnes sont recherchées pour des poursuites ou condamnations pénales en lien avec des infractions de droit commun. Par ces notices rouges, sont révélés le nom, la date de naissance, la taille et de nombreuses caractéristiques physiques sur le fugitif ou la fugitive. L’infraction commise est également indiquée.

De son émission à sa consultation

Pour qu’une notice rouge soit émise contre un fugitif, une série de critères doit être remplie. Le pays demandeur doit connaitre et fournir des informations détaillées sur la personne recherchée. Mais il doit aussi partager les motifs de la recherche, et les éléments de preuve soutenant les accusations. Interpol évalue ensuite ces informations pour s’assurer qu’elles sont conformes à ses règles notamment celles relatives aux droits de l’homme. Une fois une notice rouge émise, elle est diffusée via les canaux de communication sécurisés d’Interpol et accessible aux forces de l’ordre des pays membres. Cette notice permet de mobiliser des ressources internationales et de faciliter la coopération entre les services de police des différents pays. Parfois, pour des dossiers graves, ces notices rouges sont diffusées publiquement et peuvent être consultées sur le site d’Interpol. Mais ce n’est que 10 % de l’ensemble des notices émises.

Interpol intervient dans l’affaire Amra

Mohamed Amra est recherché depuis mardi dans toute la France. Mais les frontières de sa traque ne sont pas figées. L’émission de la notice rouge signifie que tous les pays membres d’Interpol sont alertés de sa recherche et sont invités à collaborer pour le localiser et le détenir. La Mouche pourrait alors être arrêté à tout moment, lors de contrôles de routine. Si Interpol a émis cette notice, c’est parce que les enquêteurs craignent une fuite de Mohamed Amra à l’étranger. Alors que l’évasion a été programmée et travaillée, les services de recherche pensent que c’est aussi le cas sur sa cavale.

Il existe huit notices différentes selon la personnalité recherchée. Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d’avoir tué sa famille en 2011, lui, fait l’objet d’une notice bleue. Interpol cherche donc à recueillir des informations supplémentaires sur le suspect et fugitif concerné.

À lire aussi : 5 éléments pour comprendre…l’affaire Dupont de Ligonnès

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinémaSéries Tv

Yellowstone : quand Kevin Costner va-t-il enfin revenir dans la série ?

À la uneFrancePolitique

Pour qui votent les principaux influenceurs français ?

À la uneFrancePolitique

« Changer de sexe en mairie », quelle est cette mesure du Front populaire critiquée par Macron ? 

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : et si Vanessa Kepler se cachait derrière "l'affaire des harceleurs" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux