À la uneActualitéInternationalNon classé

Uber : Après de nombreux scandales, Travis Kalanick démissionne

Travis Kalanick

Une semaine après s’être mis en retrait d’Uber, Travis Kalanick, PDG et fondateur du service de location de voitures avec chauffeur, a annoncé sa démission du groupe à la demande des actionnaires. Uber est en effet entaché de très nombreux scandales.

La semaine dernière Travis Kalanick, patron et fondateur d’Uber, s’était mis en retrait du groupe. Ce départ était censé n’être que provisoire et lié à des raisons personnelles “J’ai besoin de travailler sur moi-même pour devenir le leader dont cette société a besoin” justifiait-il .

Or, le New York Times nous informe ce matin que le PDG controversé a démissionné sous la pression de plusieurs grands actionnaires. “J’aime Uber plus que tout au monde et, dans cette période difficile de ma vie personnelle, j’ai accepté la demande des investisseurs de me retirer pour qu’Uber recommence à se développer plutôt que d’être parasité” explique Travis Kalanick dans une lettre citée par le New York Times.

Une culture d’entreprise sexiste et discriminatoire

Travis Kalanick a fondé le service de location de voitures avec chauffeur en 2009. Si le groupe a connu d’importants succès, il est également entaché par de nombreux scandales. Le PDG est accusé d’avoir laissé s’installer une culture d’entreprise discriminatoire et sexiste. Dès février 2014, dans une interview donné au magazine GQ, il déclarait sans complexe surnommer son entreprise “Boob-er”. Uber fait par ailleurs face à des renvois depuis plusieurs mois sur fond d’accusations de harcèlement ou de sexisme. Ainsi, en février dernier, une ingénieure de l’entreprise se disait victime de harcèlement sexuel. Quelques mois plus tard, en juin 2017, la société annonce le licenciement de 20 personnes visées par 215 plaintes pour harcèlement sexuel ou discrimination.

De plus, une vidéo largement diffusé sur internet montrait le fondateur d’Uber se quereller avec un chauffer de l’entreprise se plaignant de ne pas être assez payé. Face à la polémique, Travis Kalanick a été contraint de s’excuser publiquement.

Pour en ajouter un peu plus à la polémique, le groupe Uber est également accusé de soupçons de vols de technologie. Si bien que Waymo, la filiale en charge des voitures autonome chez Google, a porté plainte contre le numéro 1 mondial des VTC.

Le nom de son remplaçant reste pour l’instant inconnu.

Related posts
À la uneActualitéFrancePolitique

Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse, une véritable menace pour Macron ?

À la unePolitique

Premier meeting d'Eric Zemmour : une ambiance explosive et de violents débordements

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Charlie Cox reprendrait bien son rôle de Daredevil dans le MCU

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... The Great, une deuxième saison encore plus extravagante

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux