À la uneCinéma

Coup de projo sur la Trilogie Cornetto d’Edgar Wright

Alors que son Baby Driver est dans les salles, retour sur la formidable et délicieuse Trilogie Cornetto du réalisateur Edgar Wright

Après avoir perdu le contrôle de son Ant-Man, et avoir dû passer le volant du film à Peyton Reed, Edgar Wright n’est pas resté longtemps au bord de la route, il a repassé la cinquième pour nous offrir le vrombissant Baby Driver. L’occasion de revenir sur 3 films cultes du réalisateur, sur sa Blood and Ice Cream Trilogy (trilogie Cornetto), avec du morts vivants, le rouge Shaun of the Dead, du policier, le bleu Hot Fuzz, et de la science-fiction, le vert Le Dernier Pub avant la fin du monde

Shaun of the Dead – 2005

Réalisé par Edgar Wright
Avec Simon Pegg, Nick Frost, Dylan Moran

Mais c’est quoi déjà… Shaun of the Dead ? À presque 30 ans, Shaun ne fait pas grand-chose de sa vie. Entre l’appart qu’il partage avec ses potes et le temps qu’il passe avec eux au pub, Liz, sa petite amie, n’a pas beaucoup de place. Elle qui voudrait que Shaun s’engage, ne supporte plus de le voir traîner. Excédée par ses vaines promesses et son incapacité à se consacrer un peu à leur couple, Liz décide de rompre. Shaun est décidé à tout réparer, et tant pis si les zombies déferlent sur Londres, tant pis si la ville devient un véritable enfer. Retranché dans son pub préféré, le temps est venu pour lui de montrer enfin de quoi il est capable…

Une parodie jouissive du film de zombies, un hommage burlesque, britannique et faussement naïf devenu culte avec le temps. Gore, drôle et incroyablement inventif, le film d’Edgar Wright porté par le duo Simon Pegg et Nick Frost est une relecture extrêmement intelligente de l’œuvre du regretté Romero, une satire sociale et une œuvre pop rafraichissante. Film culte, n’ayons pas peur des mots mais des zombies, qui a marqué le cinéma fantastique et parodique et qui a accouché d’une multitude de clones plus ou moins drôles. Le trio Wright/Pegg/Frost a récidivé par deux fois, en 2007 avec Hot Fuzz et en 2013 avec Le Dernier pub avant la fin du monde, deux œuvres toutes aussi réussies !

Hot Fuzz – 2007

Réalisé par Edgar Wright
Avec Simon Pegg, Nick Frost, Martin Freeman, Bill Nighy

Mais c’est quoi déjà… Hot Fuzz ? A Londres, le policier Nicholas Angel est le meilleur de son équipe. Tellement bon qu’il fait passer ses collègues pour de simples gardiens de la paix. Le chef de la brigade décide donc de le “promouvoir” dans le petit village de Sandford, où il ne se passe rien. Aux côtés du policier local Danny Butterman qui rêve de devenir Mel Gibson, Nicholas règle quelques contraventions sans grand intérêt. Une série de crimes étranges va le remettre dans l’action…

Une parodie policière anglaise à la sauce Edgar Wright, cela donne un film de potes brillant à l’humour dévastateur, des scènes de baston époustouflantes et des gags jubilatoires, mais également une rigueur dans l’écriture et la mise en scène grâce à laquelle le réalisateur transcende la simple farce délirante. Le scénario passe d’un style à l’autre, comédie, polar, action, thriller, offrant sur un plateau des punchlines dévastatrices à des personnages totalement crétins. Si le film à moins marqué la culture populaire que le cultissime Shaun of the Dead, il le surpasse pourtant dans l’écriture, (scénario écrit en duo avec Simon Pegg) dans l’intelligence de la parodie et dans la multitude de références. Bref, un petit bijou d’humour, et peut-être le film le plus brillant de la trilogie Cornetto.

Le Dernier Pub avant la Fin du Monde – 2013

Réalisé par Edgar Wright
Avec Simon Pegg, Nick Frost, Martin Freeman

Mais c’est quoi déjà… Hot Fuzz ? En 1990, cinq amis célèbrent la fin de leurs années de lycée par une tournée des douze pubs très alcoolisée dans leur village de Newton Haven. Mais la virée tourne mal et le dernier bar n’est jamais atteint, de sorte que Gary King, le meneur du groupe, s’en trouve très frustré. Vingt ans plus tard, il vit encore dans le souvenir de cette nuit et décide de rappeler ses amis pour les sortir de leur vie rangée afin de parvenir à ce qu’ils n’ont pas pu faire plus jeunes : achever leur tournée en parvenant jusqu’au fameux bar The World’s End (La Fin du Monde en anglais).

Il aura fallu attendre six ans pour retrouver le trio magique de Shaun of the Dead et Hot Fuzz dans ce troisième film qui conclu la “Blood and Ice Cream Trilogy” d’Edgar Wright. Plus mélancolique que leurs précédents films mais toujours imprégné d’une touche d’humour British, Le Dernier pub avant la fin du monde (The World’s End) vient conclure avec brio la trilogie. A la réalisation, Edgar Wright filme avec intelligence cette virée entre vieux potes menée par Simon Pegg qui rêve terminer une tournée des pubs de la ville avortée 20 ans plus tôt. Mais les hommes ont changé, et la ville également. La réussite du film repose essentiellement sur un mélange parfaitement dosé entre humour et nostalgie, entre folie douce et émotion. Et Edgar Wright dont Scott Pilgrim avait dévoilé tout le génie de la mise en scène, n’a pas peur de laisser de temps en temps le récit ralentir afin que l’émotion puisse s’installer. Bref en résumé, c’est un film touchant, drôle, passionnant et… chevaleresque.

A lire aussi : On a vu pour vous… le jubilatoire Baby Driver

Related posts
À la uneCinémaCulture

"Borat", le journaliste Kazakh, est de retour sur nos écrans

À la uneActualitéFranceSanté

46 millions de français désormais touchés par le couvre-feu

À la uneActualitéCinémaCulture

La comédie de Dany Boon sur le confinement sera disponible sur Netflix

À la uneFrance

Le Général Pierre de Villiers annonce un risque de guerre civile

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux