À la uneActualitéFranceSanté

Trottinettes électriques, le nouveau fléau pour les fonds marins marseillais

Depuis quelques mois, les trottinettes électriques sont rapidement devenues un moyen de transport aussi écologique qu’à la mode. Les grandes villes françaises se trouvent particulièrement concernées. Toutefois, cette nouveauté s’accompagne de certaines dérives. A Marseille, les fonds marins se retrouvent menacés par ses bolides jetés à l’eau.

La cité Phocéenne est frappée par un nouveau fléau. Certains jeunes semblent avoir une nouvelle occupation favorite : le lancer de trottinettes électriques à la mer. Un véritable problème environnemental et pour la préservation de l’écosystème marseillais. Il est désormais courant que de telles bolides soient repérés dans les fonds marins, proches du rivage, de Marseille. Récemment, des plongeurs locaux ont ainsi remonté à la surface plusieurs dizaines de trottinettes électriques. Parmi ceux là, Alain Painchaud et Adrien DeMars. Le youtubeur ChrisDetek repêche également de nombreux bolides grâce à des techniques de pêche à l’aimant. Tous sont unanimes et tirent les sonnettes d’alarme.

Une menace considérable

De véritables cimetières de deux roues abandonnés se forment et mettent en danger la faune et la flore marine. En effet, les batteries au lithium des trottinettes représentent, entre autres, une menace non négligeable. Ces dernières peuvent exploser et ainsi répandre dans l’eau leur matière nocive. En effet, l’interaction avec l’eau engendre des gaz d’hydrogène hautement inflammables.En plus d’être potentiellement fatal pour les différentes espèces de poissons, le lithium peut engendrer de nombreux symptômes chez l’Homme. Corrosif pour les yeux, il peut aussi se retrouver à l’origine de problèmes respiratoires, de brûlures ou autres rougeurs. Concernant, l’environnement, le lithium répandu génère de la pollution au sens traditionnel du terme mais aussi de la destruction, eût égard son potentiel corrosif.

De la parole aux actes

Trottinettes repêchées par des membres de la Société Nautique de la Corniche 
@VALLAURI Nicolas/PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Pour lutter contre ces menaces, il semble nécessaire de prendre des mesures adaptées. Néanmoins la commune rejette toutes responsabilités et les principales compagnies concernées ne sont pas prêtes à effectuer des opérations de repêchage, coûteuses financièrement. Lime, l’une des firmes principales du marché, a toutefois promis un nouveau système empêchant le verrouillage des trottinettes à certains endroits de Marseille au bord de l’eau. Cela “diminuerait la probabilité qu’elles soient jetées à l’eau”. De nombreux progrès restent encore à faire en la matière pour empêcher qu’un véhicule qui se veut écologique n’ait des conséquences environnementales désastreuses.

Related posts
À la uneActualitéSociétéSociété

« Vivre à la rue. On en meurt. » La nouvelle campagne de la fondation Abbé Pierre.

À la uneActualitéArt / ExpoCulture

Madame Sarfati : Fary rend au Comédy Club sa gloire d'antan

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... The Kominsky method, vieillir avec humour.

À la uneÉtudiant

Le Parlement des Etudiants :une immersion en politique

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
La tête dans le culte : Oh bravo … Code Quantum a 30 ans (LLDS #300)