À la uneActualitéInternationalPolitique

Pour Trump, les médias passent sous silence de nombreuses attaques terroristes

Lundi, Donald Trump a accusé, sans preuves, les médias de passer sous silence plusieurs attentats perpétrés par des « terroristes islamiques radicaux ».

Théorie du complot et haine anti-médias

Après les étrangers, ce sont les médias qui deviennent les premiers ennemis publics pour Donald Trump. Le 45ème Président des États-Unis qui n’a jamais caché son hostilité face aux médias refait des siennes. Lors d’un discours devant des militaires de la base de MacDill, Donald Trump a lancé de graves accusations aux médias et a ainsi déclenché la colère de la presse américaine. Pour le milliardaire américain, les médias « malhonnêtes » passent sous silence de nombreuses attaques de « terroristes islamiques radicaux ». Pour lui, ces derniers sont déterminés à frapper les États-Unis et l’Europe : « Vous avez vu ce qui s’est passé à Paris et à Nice. Cela se passe à travers toute l’Europe. On est arrivé à un point où les attaques ne sont même plus rapportées par les médias. Et dans de nombreux cas, la presse très très malhonnête ne veut pas en rendre compte. » Des exemples concrets ? Il n’en a pas. Des preuves ? Encore moins. Fan incontesté des théories du complot, Donald Trump a conclu sur ce sujet sans plus d’explications en ajoutant qu’ »ils ont leurs raisons et vous le savez bien », d’un air très mystérieux.

Les médias répliquent

Dans l’après-midi, Sean Spicer son porte-parole, a précisé que le président n’accusait pas les médias de « passer sous silence » des attentats mais seulement de ne pas suffisamment les couvrir. « Il estime que certains médias ne couvrent pas ces événements de la même façon que certains autres« , a-t-il ajouté. Des propos qui restent tout de même très flous.

En début de soirée, de nombreux médias américains tels que CNN ou The Guardian ont reçu un beau cadeau de la Maison Blanche. Il s’agissait d’une liste, pleine de fautes d’orthographe, qui énumère 78 attaques terroriste qui n’auraient pas suffisamment été couvertes, selon Donald Trump. Parmi ces attaques, les fusillades de San Bernardino et d’Ottawa, la tuerie de la boîte de nuit d’Orlando et les attentats de Paris et de Nice, mais aussi l’attaque de Sydney et celle du marché de Noël de Berlin. Des attaques terroristes non seulement traitées par la presse américaine mais aussi mondiale. Cette liste a énervé de nombreux journalistes américains tels qu’Anderson Cooper, journaliste chez CNN, qui s’est exprimé à l’antenne : « Je sais que nous avons couvert les attaques. Je le sais, j’étais sur le terrain pour couvrir nombre d’entre elles.« 

About author

19 ans et étudiante en deuxième année de journalisme à l'ISCPA Paris. Journaliste chez Radio VL.
Related posts
International

Les exigences des investisseurs pour choisir un bien immobilier à Bali ont évolué

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous ... Shardlake, détective de l'ombre

À la uneInternationalPolitique

Qui était Ebrahim Raïssi, le Président iranien décédé dans un crash d'avion ?

À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux