À la uneBrèvesInternational

Un Britannique en cavale depuis 8 ans arrêté à Dubaï pour trafic de drogue

La police de Dubaï a arrêté dimanche un fugitif britannique parmi les plus recherchés par le Royaume-Uni. Il était en cavale depuis 8 ans et est suspecté d’être impliqué dans un trafic de cocaïne.

Michael Paul Moogan, 35 ans et originaire de Liverpool (Angleterre), a été arrêté à Dubaï, a affirmé dimanche la police de l’émirat. En effet, il avait pris la fuite il y a huit ans. Après une descente de police dans un café de Rotterdam, aux Pays-Bas. Il est suspecté d’être impliqué dans un trafic d’énormes quantités de cocaïne.

De plus, lors de la descente dans le café de Rotterdam, la police avait arrêté un Britannique de 71 ans. Il avait été condamné plus tard, à huit ans de prison. Une autre homme impliqué dans cette même affaire s’était rendu à l’Agence nationale du crime (NCA) britannique, après trois ans de cavale. Il avait été condamné à quatorze ans de prison, selon la NCA.

Des fausses identités

Par ailleurs, Michael Moogan a utilisé plusieurs fausses identités pour éviter d’être capturé. Il a ensuite rejoint les Emirats Arabes Unis sous un faux nom et une fausse nationalité, a expliqué la police de Dubaï dans un communiqué. Après avoir été traqué et mis sous surveillance, il a été placé en garde-à-vue le 21 avril, est-il ajouté.

« Cette arrestation est le résultat d’années d’enquêtes. Impliquant de nombreux partenaires du maintien de l’ordre au Royaume-Uni, en Europe et au Moyen-Orient », s’est réjoui Nikki Holland, directrice de la NCA. Par ailleurs, Michael Moogan « va retourner au Royaume-Uni pour être jugé », a-t-elle ajouté.

A lire aussi : La police intervient lors d’une fête de Chris Brown

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

À la uneMédias

Que s’est-il passé sur le plateau de Touche pas à mon poste ?

À la uneMédias

Nouvelle-Calédonie : pourquoi le gouvernement a bloqué TikTok ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux