Covid19: Arrivée de l’attestation de sortie dérogatoire en format numérique. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

Musique

Un nouvel album pour Julien Belliard dès le 27 mars

musique

On aurait pu croire que le confinement annulerait les sorties d’albums, ce n’est pas le cas pour tous. Julien Belliard sortira bien son nouvel album dès vendredi 27 mars afin que l’on puisse l’écouter chez nous en cette période de quarantaine.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’être artiste ?

C’est venu avec le plaisir de jouer de la musique et de la partager avec des amis. Après, l’envie d’écrire est venue assez rapidement. Cela s’est fait naturellement.

Avez-vous des sources d’inspirations musicales pour l’écriture de vos albums ?

Oui et elles sont assez diverses. Elles suivent des nouveautés françaises ou internationales comme classiques. Dernièrement, j’ai écouté l’album solo de J.P Nataf (l’un des deux acolytes des Innocents) et j’écoute également Led Zeppelin. Et surtout j’écoute essentiellement la musique sur des vinyles.

Comment avez-vous composé votre nouvel album ?

Contrairement aux autres, cette fois-ci, j’ai commencé par écrire la mélodie et le chant sur ce nouvel album. Sur les autres, j’écrivais en étant accompagné d’un instrument de musique à savoir la guitare. Là, j’ai plutôt fait les paroles et enfin j’ai fait l’instrumentalisation. J’ai composé de manière totalement instinctive.

album

Y a t-il une rencontre musicale dans votre carrière qui vous a déçu ?

Je n’ai pas le souvenir d’une déception particulière. En tout cas quand quelque chose ne me plaît pas, je passe plutôt à autre chose. Je ne pars pas avec des déceptions. Je fonctionne plutôt comme ça car je n’ai pas ce moment d’attente et de déception ensuite.

Quelle date retenez vous dans votre carrière ?

Je ne fonctionne pas vraiment avec des dates clés, plutôt avec des moments clés. En revanche, il y a une date à venir que je retiens bien. Le vendredi 27 mars qui marque la sortie de mon nouvel album. Pour les moments clés, ce serait les concerts aux Trois Baudets, ou quand je me suis offert une guitare acoustique. Enfin, ce serait le sentiment que l’on ressent quand on a suffisamment avancé dans un morceau pour l’enregistrer ensuite en studio.

A lire aussi: “En osmose avec l’univers”: Afida Turner nous raconte son confinement !

About author

Passionnée de musique et de culture, j'écoute de tout et j'ai des goûts très éclectiques.
Related posts
À la uneMusique

Pour les gens du secours : Pagny, Lavoine et Obispo sortent un trio pour le personnel soignant

À la uneCultureMusique

Interview WL Crew : « A 7 on est plus sûrs de nous »

À la uneMusique

Interview : Petit Prince, Les plus beaux matins

ActualitéMusique

Vendom, des soirées étudiantes à Fun Radio

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux