À la uneActualitéInternationalSociété

Women Supporting Women… Le nouveau challenge qui fait sensation

Ce nouveau challenge, Women Supporting Women se répand sur Instagram depuis maintenant plusieurs jours… Mais que veulent dire ces photos ?

Déjà plus de 8 000 000 d’images avec le hashtag Women Supporting Women ont déferlé sur le réseau social Instagram. Célébrités et anonymes ont rejoint le mouvement en publiant notamment des photos d’elles-mêmes en noir et blanc. Cette vague de publications intervient dans le but de valoriser le soutien des femmes entre elles, comme l’indique le nom de ce challenge. Cette initiative cherchent à promouvoir la place de la femme dans la société et l’acceptation de soi.

Quels sont les origines du mouvement ?

Son origine reste incertaine. En Turquie, après le meurtre d’une jeune femme par son ancien compagnon, les réactions n’ont pas tardé. En réponse, nombreuses sont les femmes à être descendues dans les rues pour protester. Près de 250 000 personnes ont signé une pétition réclamant le maintient de la Turquie dans la Convention d’Istanbul alors qu’un possible retrait a été évoqué. Sur Instagram, un grand nombre de femmes turques ont alors publié des photos d’elles en noir et blanc. Une internaute a souligné que ces publications ont pour but d’interpeller sur la possibilité qu’elles soient les prochaines victimes de féminicides car dans ce pays, ce phénomène est bien trop récurrent. La journaliste Taylor Lorenz a enquêté sur les origines du challenge pour le New York Times et a rappelé que celui-ci existait depuis 2016. La situation en Turquie l’aurait donc relancer et non pas fait naître.

Un porte-parole d’Instagram a révélé au magazine New York Times que la journaliste Ana Paula Padrão pourrait avoir été la première à publier une photo d’elle en noir et blanc. Depuis, des anonymes et célébrités comme Natalie Portman, Jennifer Lopez ou encore Diane Kruger n’ont pas hésité à rejoindre le mouvement. En légende, on peut y voir le hashtag #challengeaccepted signifiant que ces personnalités soutiennent et souhaitent partager ce message.

Il semblerait que l’audition de l’élue à la Chambre des représentants Alexandra Oscaio-Cortez ait également fortement impulsé le challenge Women Supporting Women. Traitée de “salope” par un élu républicain, elle n’a pas hésité à se faire entendre publiquement. Ses propos, rapidement devenus viraux, dénoncent “une culture de l’impunité, d’acceptation de la violence et du langage violent contre les femmes.” Ainsi, si ses origines restent floues, les occasions de relancer ce mouvement n’ont pas manqué ces derniers temps.

Instagram, une plateforme utilisée pour valoriser le soutien

Les participantes acceptant le challenge nomment à leur tour une ou plusieurs internautes. A travers différents messages, ces dernières prônent l’acceptation de soi. L’actrice de Desperate Housewives a félicité ce mouvement : “Des femmes qui se soutiennent entre elles ! Tellement de femmes à taguer et à remercier !”

De son côté, Jennifer Aniston a souligné ne pas bien comprendre la raison de ce challenge… Elle en a tout de même profité pour inciter les femmes à s’engager davantage sur la scène politique. “La meilleure façon de se soutenir mutuellement, c’est de s’inscrire sur les listes électorales, pour lutter contre les problèmes qui touchent les femmes.” Ainsi, Women Supporting Women, qui peut être décrit comme un mouvement féministe, tient à valoriser des causes comme l’égalité, la solidarité, la justice… A titre d’exemple, l’actrice Brit Marling a publié une photo non pas d’elle, mais de Broenna Taylor, tuée à l’âge de 26 ans après avoir été interpellée par les forces de l’ordre. Elle demande que justice soit rendue suite à la non condamnation de ces policiers. Ces images, souvent très relayées et populaires, apparaissent donc comme un moyen de faire entendre sa voix.

Seulement, ce mouvement fait aussi face à des critiques. Certains internautes, dénoncent un acte qu’ils estiment narcissique caché par une volonté faussement militantiste. Car les images les plus relayées sont souvent celles de célébrités, belles, minces… Pourtant, publier une photo de soi est aussi un moyen de valoriser l’acceptation de soi-même. Ce mouvement met également en lumière la défense de la cause des femmes et met en évidence la réalité des femmes turques.

A lire aussi : Gisèle Halimi, grande avocate et figure féministe, est décédée

Crédits : @jenniferaniston / @jlo

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Puissant séisme dans l'ouest de la Turquie

À la uneMédias

Nouveau dérapage de Bigard sur C8 à propos du Covid 19 et l'hydroxychloroquine

À la uneFrance

La bonne surprise du confinement, le stationnement reste payant !

À la uneSéries Tv

Un si grand soleil : France 2 suspend provisoirement la diffusion de la série

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux