ActualitéCinémaCulture

Wonder Woman : le film interdit au Liban en raison de la nationalité de Gal Gadot

Wonder Woman : le film interdit au Liban en raison de la nationalité de Gal Gadot

Le blockbuster américain Wonder Woman ne sortira pas au Liban. En effet, le Ministère de l’Intérieur a acté cette décision la veille de la sortie prévue du film. La raison ? Gal Gadot, l’actrice principale, est israélienne.

Avant que le ministère de l’Intérieur prenne une telle décision, c’est le ministère de l’Économie et du Commerce qui avait recommandé l’interdiction de Wonder Woman au Liban. L’institution invoquait dans un communiqué, la Sûreté Générale.

C’est ensuite le ministère de l’Intérieur qui a finalement décidé d’interdire la sortie du film en raison de la nationalité de Gal Gadot (Wonder Woman). En effet, cette dernière est israélienne et cela ne passe pas dans le Pays du Cèdre.

Cette décision a été vivement saluée par Campaign to boycott supporters of Israel in Lebanon, un groupe de pression anti-israélien.

Une interdiction qui divise

Suite à l’annonce de l’interdiction de Wonder Woman, des militants libanais ont dénoncé cette censure en appelant à “s’opposer au terrorisme culturel au Liban”. Le ministre de la Défense israélien a également réagi. Sur Twitter on pouvait lire “Ce sont eux qui perdent“.

L’une des raisons qui ont poussé l’interdiction de la sortie du film, en plus du fait que Gal Gadot soit israélienne, est le fait que cette ait défendu, en 2014, sur les réseaux sociaux une offensive qui avait fait plusieurs morts dans la bande de Gaza.

J’envoie mon amour à l’ensemble des citoyens israéliens, en particulier ces garçons et filles qui risquent leur vie pour protéger ma patrie contre les actes horribles menés par le Hamas (mouvement islamiste), qui se cache comme des lâches derrière les femmes et des enfants.

Ce n’est pas la première fois qu’un film dans lequel joue Gal Gadot tente d’être boycotté au Liban. En 2016, le blockbuster Batman V Superman était visé par la censure mais a finalement été diffusé.

On remarquera que le Liban est l’un des seuls pays arabes à appliquer cette censure. En effet, Wonder Woman est programmé en Tunisie, en Égypte, en Algérie ou encore aux Émirats Arabes Unis.

A lire aussi : Bande-annonce finale tonitruante pour Wonder Woman

Related posts
À la uneActualitéArtInternationalPolitique

Affaire Epstein : un tableau de Bill Clinton en travesti découvert

À la uneActualitéHigh Tech

Un trou noir de la taille de 7 systèmes solaires

À la uneActualitéCultureLittératureSéries Tv

« Paris est une fête » : la folle jeunesse d'Ernest Hemingway va être adaptée en série

À la uneActualitéInternationalSociété

Milan interdit les trottinettes électriques

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux