À la uneFrancePolitique

⁠Législatives : quelles sont les personnalités connues éliminées dès le 1er tour ?

Le paysage politique français est en plein émoi. Ce dimanche 30 juin 2024, les premiers résultats sont tombés suite aux élections législatives. Le premier tour a éliminé de nombreuses personnalités politiques. Parmi elles d’anciens ministres…

Certains ont tenté de faire leur retour dans la vie politique alors que d’autres voulaient poursuivre leurs engagements. Hélas, tous n’ont pas réussi à être élus. Des anciens ministres et des personnalités du monde politique ont été éliminés dès le premier tour des élections législatives.

C’est compliqué aux législatives pour le parti communiste français…

Fabien Roussel, président du PCF, n’a pas réussi à convaincre les électeurs lors des élections législatives. L’homme politique de 55 ans a présenté sa candidature dans la 20e circonscription du nord. Finalement, il a été éliminé dès le premier tour face au candidat RN qui a réalisé un score supérieur à 50% des voix. Au micro de La Chaîne Parlementaire (LCP), il a confié ne pas pour autant lâcher son combat et assure continuer à se « battre pour la défense du pouvoir d’achat, pour l’égalité républicaine, pour nos services publics, pour la vie associative, pour nos communes, pour notre territoire, pour nos usines, pour la dignité de chacune et chacun. », a-t-il déclaré.

Au Parti communiste français, un autre candidat bien connu des électeurs n’a pas réussi à convaincre son électorat. Après avoir « échoué » en étant tête de liste lors des précédentes élections européennes, Léon Deffontaines, a lui aussi été éliminé lors du premier tour. Il a porté son parti et sa candidature dans la 3e circonscription de la Somme, en vain. A 20 heures, les résultats sont tombés et Léon Deffontaines n’a récolté « que » 15,03% des voix se faisant éliminer par le RN.

A lire aussi : Législatives : pourquoi le RN veut la majorité absolue à l’Assemblée nationale ?

…et pour les ministres

Tel un vieil oncle qu’on avait oublié, Jérôme Cahuzac a tenté de faire son grand retour dans la vie politique. L’ancien ministre socialiste a pourtant été condamné pour fraude fiscale, en 2018. Mais cette condamnation n’a pas effrayé l’ancien ministre qui s’est présenté dans le Lot-et-Garonne. Dans cette région, le RN est arrivé en tête et Jérôme Cahuzac n’est même pas sur le podium puisqu’il se positionne à la quatrième place.

Un autre ministre a lui aussi été éliminé dès le premier tour des élections législatives. Clément Beaune, ancien ministre de l’Europe et des Transports sous Emmanuel Macron, a tenté de se présenter pour une circonscription à Paris. Pour une fois, il n’a pas été éliminé par un candidat du Rassemblement national mais par Emmanuel Grégoire, socialiste.

Damien Abad, le ministre que la macronie préfère oublier

Depuis 2012, Damien Abad est député de l’Ain. Pourtant, suite aux résultats, l’ancien ministre de la Solidarité sous Emmanuel Macron est éliminé dès le premier tour. Le candidat n’a pas été investi par le parti du président de la République « Ensemble » et est arrivé à la troisième position avec 18,7% des voix. Dans cette circonscription, l’alliance LR-RN l’emporte et se retrouve face au Nouveau Front Populaire. La majorité présidentielle n’a pas investi ce candidat, car il est mis en examen pour tentative de viol depuis mai 2024. Des accusations qui l’avaient poussé à quitter le ministère.

A lire aussi : EN DIRECT | Législatives 2024 : Suivez les résultats du premier tour

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéFranceHistoire

5 éléments pour comprendre … qui était Olympe de Gouges

À la uneMédiasPeople

Bardella chez Hanouna : qui est la journaliste people Mimi Marchand ?

À la uneMédias

5 dates clés dans la carrière de Nonce Paolini (1949-2024)

À la uneSéries Tv

Mercato et La recrue : pas de saison 2 pour les nouveautés de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux