ActualitéCinémaCôte d’AzurCulture

10 dates marquantes dans l’histoire du Festival de Cannes

La 75ème édition du festival de Cannes s’est ouvert cette année le mardi 17 mai. Reconnu aujourd’hui comme l’un des plus grands festivals de cinéma dans le monde, il a connu pendant presque un siècle un certain nombre de péripéties et de changements. Voici 10 dates clés du festival de Cannes.

1er septembre 1939 : la 1ère… annulée

L’idée du Festival de Cannes est dans les esprits depuis l’exposition universelle en France de 1937. Face à la montée des fascistes en Italie, plusieurs personnalités du cinéma portent un projet de festival international de cinéma en France pour prendre la place du Mostra de Venise. Jean Zay, Ministre de l’Education Nationale et des Beaux-Arts donne son feu vert le 26 décembre 1938. Parmi les villes candidates, Cannes est choisie pour son ensoleillement. Les stars Hollywoodiennes traversent l’Atlantique, Louis Lumière était prêt à diriger cette première édition… Mais le 1er septembre 1939, tout ne se passe pas comme prévu. Le jour d’ouverture, l’Allemagne envahie la Pologne et le festival est finalement annulé.

20 septembre 1946 : 1ère réussie (enfin) !

La guerre est finie et la vie reprend son cours normal en France. Le Festival de Cannes est alors reprogrammé pour septembre 1946. La première édition, qui se déroule au Casino Municipal, est une réussite, si bien que le festival est réclamé tous les ans, lui qui devait être en alternance avec le Mostra de Venise.

Affiche du festival de
Cannes 1946

1947 : accident au Palais des Festivals

Le succès du festival de Cannes conduit le maire de la ville à construire précipitamment le Palais des Festivals pour remplacer le Casino Municipal dans l’accueil du festival. Le bâtiment est inauguré le 11 septembre 1947, la veille du début de l’évènement. Mais à la fin du festival, la toiture s’envole, décrochée par un violent orage. Les prix sont donc remis dans le Casino Municipal.

Édition de 1955 : la 1ère palme

Pendant les premières éditions, les meilleurs remportaient le « Grand Prix du Festival International du film ». L’iconique palme apparaît à Cannes seulement en 1955. Le conseil d’administration a eu l’idée de se réunir et faire venir des propositions de joailliers de toute l’Europe. C’est celle de la française Lucienne Lazon qui est retenue. La palme cèdera sa place en 1964 avant de s’imposer totalement en 1974. Delbert Mann pour Marty est d’ailleurs le premier à la recevoir.

Edition de 1966 : 1ère femme à présider le jury

L’année 1966 marque une avancée pour l’égalité homme-femme dans le monde du cinéma. Pour cette édition, c’est Olivia de Havilland qui est choisie pour présider le jury. L’actrice anglaise, américaine et française, est la 1ère femme à prendre la présidence du jury du festival de Cannes. Depuis, 10 autres femmes ont occupé la direction. La dernière en date : Cate Blanchet, pendant l’édition 2018.

19 mai 1968 : la politique empiète sur le cinéma

Le 13 mai, le mouvement étudiant du printemps 1968 envahit le Palais des Festivals de Cannes. Cinq jours plus tard, des acteurs et réalisateurs se joignent au mouvement et forcent André Malraux, ministre de la Culture à l’époque, de démettre Henri Langlois de ses fonctions de directeur de la Cinémathèque française. De grands réalisateurs internationaux apportent également leur soutien en retirant leurs films du festival. L’édition est finalement annulée le 19 mai.

1978 : l’année des changements

Cette année-là, Gilles Jacob devient officiellement délégué général du festival. C’est lui qui dirige les changements majeurs de l’évènement. Tout d’abord, il crée la Caméra d’Or récompensant le meilleur premier film toutes sections confondues. Il met aussi en place la section « Un certain regard ». Et surtout il réduit le nombre de films sélectionnés et la durée du festival, passant de 15 à 13 jours. Grâce à ses valeurs, le festival se positionne contre la censure et les pressions internationales en défendant la liberté d’expression.

2002 : nouvelle identité

Depuis sa création, le festival porte pour nom « Le Festival International du Film ». Il devient cette année-là le « Festival de Cannes ». La croisette, le tapis rouge, l’identité du festival ; la ville de la côte d’Azur inscrit noir sur blanc son nom dans l’histoire du 7ème art.

2007 : la grande fête du 60ème anniversaire

Pour sa 60ème édition, le festival invite Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT. 35 réalisateurs préparent des courts métrages dans un film à sketch « Chacun son cinéma ». Le film « The War », de Ken Burns bat pendant cette édition le record du film le plus long avec une projection qui aura duré 14 heures.

2014 : début d’une nouvelle ère

Adieu Gilles Jacob ! Après 38 ans de bons et loyaux services, ce dernier quitte la direction du Festival pour devenir président d’honneur. Pierre Lescure prend alors sa place de 2014 à aujourd’hui. Il présidera son dernier festival cette année avant de laisser le flambeau à Iris Knobloch le 1er juillet 2022 qui, elle, deviendra la première femme à la tête de l’événement phare.

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéFrancePolitique

5 dates clés dans la carrière d’Olivier Véran, porte-parole du gouvernement

ActualitéCulture

Tu te souviens… des Furby ?

ActualitéSport

Quels sont les quatre maillots distinctifs au Tour de France ?

ActualitéInternationalsociété

Tu te souviens … des Crados ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux