À la uneActualitéInternationalOrientation

1000 places de stages ouvertes aux étudiants français en Chine

Un accord signé entre la Chine et la France début novembre ouvre 1000 places de stages pour les étudiants français désireux d’effectuer leur stage à l’étranger. Réciproquement, des étudiants chinois sont invités à postuler en France pour leur stage d’études. 

Passé presque inaperçu dans les médias, cet accord entre les deux pays offre aux étudiants français l’opportunité d’effectuer leur stage d’études en Chine. En contrepartie, la France accueillera de son côté 1000 stagiaires chinois. Cependant, les places sont très convoitées et seule une poignée d’étudiants auront la chance et le privilège de voir leur candidature acceptée.

Cet accord signé conjointement par Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères et du développement international ainsi que par Yin Weimin, ministre chinois des Ressources humaines et de la sécurité sociale, vise à renforcer la confiance des entrepreneurs chinois dans l’économie française. François Hollande avait soutenu cette démarche, soulignant que la France « n’a pas peur » des investissements lors de son deuxième jour de visite officielle en Chine le 3 novembre dernier.

Francois Hollande lors d'une visite au temple of heaven le 3 novembre 2015 à Pékin. Crédit : afp.com/STEPHANE DE SAKUTIN

Francois Hollande lors d’une visite au temple of heaven le 3 novembre 2015 à Pékin. Crédit : afp.com/STEPHANE DE SAKUTIN

Accord pour une poignée d’étudiants seulement

Cet accord est un accord de principe, majoritairement destiné aux jeunes diplômés et aux étudiants effectuant leur dernière année d’études supérieures. Cependant le site de l’ambassade de France à Pékin rappelle que « la réglementation chinoise sur le séjour des étrangers entrée en vigueur le 1er juillet 2013 ne permettait plus aux étudiants français en stage long dans une entreprise en Chine de bénéficier d’un visa. Cet accord permettra à 1.000 étudiants français et 1.000 étudiants chinois de faire un stage dans le pays partenaire« . La durée du stage ne devra quant à elle pas excéder six mois. Bien que le nombre d’étudiants concerné reste très faible, il s’agit là d’un premier geste de volonté d’ouverture de la part de la Chine.

La France, premier employeur européen en Chine

Le Président de la République française a fièrement rappelé que la France est le premier employeur européen implanté en Chine et que quelques 200 entreprises chinoises font travailler plus de 200 000 personnes sur notre territoire. À l’occasion d’une rencontre avec le China entrepreneur Club à Pékin, François Hollande avait alors déclaré « Je vous appelle à faire confiance à l’économie française car nous avons effectué des réformes comme vous faites aussi des réformes dans votre pays. ». Il affirmait par ailleurs n’avoir « aucun doute sur la capacité et la robustesse de l’économie chinoise », tandis que la croissance de la Chine connaît un net ralentissement.

YouTube video

Les investissements étrangers en France ont augmenté de 20% en 2015. Le Président François Hollande a évoqué les réformes économiques lancées par son gouvernement, jugeant la France « éminemment compétitive ». 

Lire aussi : La Chine est-elle réellement homophobe ?

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMédias

The Voice : où en sont nos favoris après cette 2ème soirée des Battles ?

À la uneMédias

The Voice : est-ce que Vernis Rouge faisait déjà le buzz quand elle a été éliminée ?

ActualitéBuzzJeux Olympiques Paris 2024

C’est qui Baptiste Moirot, le porteur de la flamme olympique ?

ActualitéEquitationSport

L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux