À la uneActualitéFranceSociété

#3novembre9h22 : L’inégalité salariale entre hommes et femmes toujours plus présente

inégalité salaire hommes femmes 2021

D’après une lettre d’information publiée par un collectif féministe, les femmes ont commencé à travailler gratuitement à partir de ce mercredi 3 novembre à 9h22.

Chaque année, Les Glorieuses, une newsletter féministe fondée en 2015 par l’économiste Rebecca Amsellem, calcule le jour et l’heure à partir de laquelle les femmes travaillent “bénévolement”. En 2021, cela a commencé dès ce mercredi 3 novembre à 9h22 si l’on se réfère aux écarts de salaire entre les sexes.

Cette date n’a pas été déterminée au hasard. Elle est basée sur les données récoltées par l’organisme des statistiques de l’Union Européenne Eurostat. Et cette année, le bilan est loin d’être satisfaisant. Avec un écart évaluée à 16,5 %, l’inégalité salariale entre les hommes et les femmes en France a augmenté d’un point supplémentaire par rapport à 2020. Un constat alarmant pour l’activiste fondatrice des Glorieuses qui en appelle à la prise de conscience“.

Des solutions proposées pour les candidat(e)s à la présidentielle

À travers son communiqué, Rebecca Amsellem a lancé également une pétition ayant pour objectif d’interpeller les candidats à la présidentielle 2022, en leur proposant des mesures concrètes :

1. Appliquer le principe d’éga-conditionnalité

Conditionner l’accès aux marchés public, l’obtention des subventions et celui des prêts garantis par l’Etat au respect de l’égalité salariale au sein de sa structure“, voici la première proposition faite par le collectif. Pour prouver leur éligibilité, les sociétés devront prouver qu’elles respectent l’égalité des rémunérations entre les sexes dans leurs entreprises. La mise en place de cette mesure permettrait de s’assurer que “le budget alloué par les fonds publics n’accentue pas les inégalités“.

2. La revalorisation des salaires des postes où les femmes sont les plus nombreuses

Après avoir constaté que “90,4% des infirmières, 87,7% des sages-femmes et 65,7% du corps enseignant” sont des femmes, Les Glorieuses demande une réévaluation salariale des postes à “prédominance féminine” afin qu’elles gagnent autant que les hommes.

3. Un congé parental payé de la même manière pour les deux parents

Pour finir, l’économiste réclame que le congé maternité et le congé paternité soit équivalent. Cela permettrait aux deux parents de jouir équitablement d’un congé de même durée pour être avec leur enfant, comme celui mis en place en Suède.

Afin de sensibiliser au maximum les internautes, le collectif a lancé le hashtag #3Novembre9h22 sur les réseaux sociaux. Rapidement repris par plusieurs personnalités politiques, il s’est retrouvé en top tendances France sur Twitter.

À lire aussi : «La liberté dans le hijab» : une nouvelle campagne de communication polémique pour le Conseil de l’Europe

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la une

C'était il y a 35 ans : la mort de Malik Oussekine

À la uneSéries Tv

La vengeance au triple galop revient en clair dès le 20 décembre

À la uneInternationalSport

Les Etats-Unis vont boycotter les JO d'hiver en Chine

À la uneSéries Tv

Avy Marciano quitte Plus belle la vie après 10 ans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux