À la uneCulture

5 choses que vous ignorez peut-être sur Aix-en-Provence

Ville de Paul Cezanne et connue pour ses nombreuses fontaines, Aix-en-Provence est considérée comme l’une des cités emblématiques du sud-est. Elle regorge de richesses et de secrets, si bien qu’il existe certainement des éléments que vous ignorez. En voici cinq exemples.

La Fontaine des Trois Grâces :

Fontaine des Trois-Grâces
@Huetter, C./picture alliance / Arco Images G/Newscom/MaxPPP

Plus connue sous le nom de la Rotonde, du nom de la place, la Fontaine des Trois-Grâces est l’une des plus emblématiques d’Aix-en-Provence. Conçue par Théophile de Tournadre et érigée en 1860, la Fontaine des Trois-Grâces se dresse toujours aussi fièrement à l’entrée du Cours Mirabeau, les “Champs Elysées” aixois selon les locaux. Cette sculpture monumentale possède plusieurs cercles d’analyses et de symboles. Les trois statues massives qui trônent au sommet représentent trois villes du Sud et leur “spécialité”. L’une représente l’agriculture pointe vers le Sud et Marseille. La seconde se tourne vers Avignon et symbolise les Beaux-Arts. La dernière est orientée vers le centre-ville aixois et incarne la justice. Avec ces trois figures, la fontaine atteint les 12 mètres de hauteur et était originellement alimentée par l’eau du Verdon (eau recyclée désormais). Par ailleurs, elle possède une certaine dimension mythologique de par toutes sculpture en bronze qui l’ornent : lions, cygnes, naïades et dauphins chevauchés par des angelots.  

Le Pavillon Vendôme :

Pavillon Vendôme

Le Pavillon Vendôme constitue l’un des plus beaux bâtiments d’Aix-en-Provence. Dans son très joli jardin à la Française, il est parti prenante du patrimoine historique de la ville. Il abrite aujourd’hui des expositions d’art contemporain et de photographies. Toutefois, l’origine de sa construction reste généralement peu familière des Aixois. Le Pavillon Vendôme est construit de 1665 à 1667 par Louis de Mercoeur, Duc de Vendôme. A l’époque, cet endroit se situait en dehors de l’enceinte de la ville. Une petite folie à l’écart… Cette extravagance n’est pas anodine. En effet, ce pavillon a sûrement abrité les amours interdits entre le Duc de Vendôme et la Belle du Canet, Lucrèce de Forbin-Solliès. Une romance désapprouvée par Louis XIV.

La publicité Forum des Cardeurs :

L’un des coeurs battant d’Aix-en-Provence se trouve incontestablement sur le Forum des Cardeurs. Une place particulièrement appréciée des locaux mais aussi des touristes et très agréable lors des soirées estivales. Une publicité aussi insolite qu’historique est observable sur l’un des bâtiments. Cette plaque publicitaire pour la “crème éclipse” possède en plus un certain charme qui pourrait presque être qualifiée d’artistique. De prime abord, le dessin représente une lune et un soleil mêlés. Toutefois, derrière ce dessin très réussi se cache un autre sens, bien plus en adéquation avec le produit vendu. Il s’agit en fait d’une boîte ronde, susceptible de renfermer de la “crème éclipse” et de son couvercle. La disposition est telle qu’un spectateur non averti y voit naturellement la représentation d’une éclipse.

La peste :

Aix-en-Provence possède un large passif avec la peste. Cette maladie a largement décimé la ville au long de son histoire, particulièrement lors de la grande peste provençale de 1720. La cité aixoise en garde encore de nombreuses séquelles? Ainsi, pour l’anecdote, la Rue fermée doit son nom à sa condamnation lors de cette peste. Ainsi, elle a été close à ses deux extrémités pour tenter de contenir une poussée de peste en 1630. De même, de nombreuses maisons ont été murées pour éviter la prolifération de la maladie. C’est, par exemple, le cas de certaines dans la Rue Venel. Des petites croix gravées dans les murs en constituent les derniers témoins.

Le Roy René :

Statue du Roi René sur le Cours Mirabeau

L’existence du personnage historique de René, véritable symbole aixois, est avéré. Il a d’ailleurs eu un rôle important à son époque. Néanmoins, René Ier n’a jamais obtenu le rang de roi de Provence malgré ses multiples titres nobles (duc d’Anjou, comte de Provence et de Forcalquier…). Il est d’ailleurs originaire d’Anjou contrairement aux idées répandues. Si l’histoire garde un tel souvenir du “Roy René“, c’est avant tout pour son oeuvre à une période difficile pour la France morcelée et rongée par la Guerre de Cent ans. Il a largement oeuvré pour le rattachement définitif de la Provence au royaume de France tout en se confrontant aux bourguignons, alors alliés des anglais. De même, il est présent lors du sacre du Dauphin Charles VII en tant que Roi de France, certainement l’une des plus grandes réussites de l’emblématique Jeanne d’Arc. Il va par ailleurs largement développer l’économie provençale en s’appuyant notamment sur l’industrie viticole. Mécène influent, il réunira aussi de nombreux artistes européens. Un Roi de fait plutôt que de rang.

Related posts
À la uneActualitéSport

Moto GP : Franco Morbidelli sur la Yamaha officielle dès ce weekend

À la uneSéries Tv

Emmanuelle Bercot, Agnès Jaoui ou Arnaud Desplechin rejoignent la saison 2 d'En thérapie

À la uneActualitéFrance

L'Australie rompt un contrat de 56 milliards d'euros avec la France

À la uneActualitéFranceMédias

Vivendi annonce une OPA pour absorber Lagardère

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
La photo qui bouleverse l’Amérique.