À la uneFootFranceSociétéSport

5 éléments pour comprendre … l’affaire de la sextape

Une affaire qui aura duré plusieurs années, Mathieu Valbuena semble prêt à tourner la page et évoque même Karim Benzema comme le futur vainqueur du Ballon d’or en octobre prochain. Retour sur 5 éléments pour comprendre l’affaire de la sextape.

Dernier rebondissement en date, Mathieu Valbuena semble avoir enterré la hache de guerre. L’affaire de chantage à la sextape dont il a été la victime touche à sa fin : Karim Benzema a annoncé qu’il renonçait à faire appel de sa condamnation. L’ancien Marseillais a réagi chez nos confrères de RMC mardi 7 juin, exprimant sa hâte de « tourner la page ». « C’est enfin un chapitre qui se finit (…) j’étais fatigué de tout cela et j’en ai beaucoup souffert » a-t-il expliqué. Pour comprendre cette affaire qui a fait pas mal de bruit dans le monde du sport, notamment dans le football français, voici 5 éléments.

Les faits

Les faits débutent en juin 2015. Mathieu Valbuena, alors convoqué avec les Bleus, reçoit plusieurs appels téléphoniques. Ses interlocuteurs semblaient tenter de le faire chanter contre la non-diffusion d’une vidéo intime. L’ancien Marseillais dépose plainte. À partir de ce moment, la police judiciaire de Versailles, chargée de l’affaire, tend un piège aux rançonneurs qui auraient menacé Valbuena, les rançonneurs seraient Axel Angot, Mustapha Zouaoui et Younès Houass. La police réussi alors à enregistrer six conversations téléphoniques. Le 6 octobre 2015, les Bleus sont à Clairefontaine avant deux matchs amicaux, l’occasion pour Valbuena d’entretenir une conversation avec Karim Benzema concernant la sextape. Quelques jours plus tard, l’affaire s’emballe totalement. Un autre joueur et trois autres personnes sont placés en garde vu, l’autre joueur est Djibril Cissé. Libéré, les trois autres hommes sont mis en examen pour « chantage et participation à une association de malfaiteurs » et placés en détention provisoire. Mathieu Valbuena réagi enfin et affirme « ne rien reprocher à Djibril, qui s’est conduit en ami« .

Benzema rejeté

Le Madrilène est placé en garde vu puis mis en examen le 2 novembre 2015 pour « complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs » et est placé sous contrôle judiciaire le 4 novembre 2015. Benzema est suspecté d’avoir tenu des propos ambiguës lors d’une conversation téléphonique avec son ami Karim Zenati et Valbuena le met en cause. Cette situation vaudra à Karim Benzema sa place en équipe de France, puisque le président de la Fédération française (FFF), Noël Le Graët annonce que Benzema est écarté des Bleus « jusqu’à ce que la situation évolue. » Un an après, en 2016, l’attaquant du Real Madrid redevient sélectionnable mais reste mis en examen. Fausse joie, il est privé d’Euro et n’est pas retenu par Didier Deschamps. Une décision qui l’a fait réagir. Benzema indique que le sélectionneur des Bleus et le président de la FFF ont cédé « à une partie raciste de la France« , il dépose même un recours auprès du parquet de Versailles car il estime que la procédure a été, je cite : « déloyale« . Plusieurs enquêtes se poursuivent jusqu’en 2020.

Vers un procès pour Benzema ?

Le parquet de Versailles demande le renvoi devant le tribunal de cinq accusés dont Benzema. Djibril Cissé est quant à lui épargné. En janvier 2020, le parquet annonce que Karim Benzema est renvoyé en correctionnelle dans l’affaire du chantage à la sextape de Valbuena en 2015 pour « tentative de chantage« . L’attaquant encourt jusqu’a cinq ans d’emprisonnement et 75 000€ d’amende. Djibril Cissé retiré de toutes poursuites judiciaires.

Ouverture du procès

Une affaire qui a fait trembler les médias et la fin d’année 2021. Le procès s’ouvre le 20 octobre 2021. Benzema, Angot, Zouaoui, Houass et Zenati sont jugés pour leur implication dans l’affaire de la sextape. Il faudra plusieurs longues heures au tribunal pour chercher à comprendre l’implication et le rôle du joueur du Real Madrid dans cette affaire. Quelques jours seulement après l’ouverture du procès, le jugement tombe. Après six ans depuis le début de cette affaire, Karim Benzema est condamné à un an de prison avec sursis et 75 000€ d’amende, « Ce n’est pas n’importe qui« , a justifié le procureur. « Il est porteur d’une image, d’une notoriété, de valeurs qu’il est important de protéger« . Angot écope de deux ans de prison ferme, Zouaoui deux ans et six mois de prison ferme, Zenati quinze mois de prison ferme et Houass dix-huit mois de prison avec sursis. L’attaquant voit enfin le bout du tunnel et les bonnes nouvelles s’enchainent, puisqu’il a été rappelé en équipe de France l’été dernier pour jouer l’Euro, ce qui a réjouit les fans de football et tous les français. Il a su rebondir après un tel scandal et prouver qu’il est l’un des meilleurs attaquant au monde et le grand favori pour le Ballon d’or.

Benzema renonce à son appel

Le nouvel avocat de l’attaquant français, Me Huges Vigier, explique que son client est « épuisé par cette procédure. » Par conséquent, Karim Benzema refuse d’être présent devant la cour d’appel de Versailles le 30 et 1er juillet prochain et accepte les un an de prison avec sursis et les 75 000€ d’amende ainsi que 80 000€ à verser à Mathieu Valbuena, qui se sent également soulagé que toute cette affaire se termine.

« C’est un chapitre qui se finit. C’est vrai que moi aussi j’étais fatigué de tout ça et j’en ai beaucoup souffert. J’ai beaucoup été pénalisé sur un plan sportif et ce chapitre se termine enfin. »

À lire aussi : C’était en 2016… l’affaire du balcon effondré à Angers

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Demain nous appartient : que va-t-il se passer pour la reprise de la série ?

À la uneFootSport

Est-ce que le PSG va quitter le Parc des Princes ?

À la uneFranceSanté

Covid 19 : le retour du masque dans les transports en commun ?

À la uneSéries Tv

Walker Texas Ranger :  Clarence Gilyard Jr. aka James Trivette est décédé à 66 ans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux