À la uneActualitéFrancePolitique

5 choses à savoir sur le nouveau ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl

Suite à la démission de Bruno Le Roux à propos d’une nouvelle affaire d’emplois présumés fictifs, François Hollande a désigné son nouveau ministre de l’Intérieur : Matthias Fekl. Que faut-il savoir du nouvel occupant de la place Beauvau ?

Un franco-allemand

Né en Allemagne, à Francfort-sur-le-Main, cet homme politique a grandi à Berlin où il assistera à la chute du Mur en 1989. Adolescent, il décide de poursuivre ses études à Paris avant d’intégrer les prestigeuses écoles de Sciences Po et l’ENA. Matthias Fekl possède donc deux nationalités : allemande et française.

Membre du parti socialiste

En 2001, Matthias Fekl entre au Parti Socialiste. Il s’engage d’abord aux côtés de Bertrand Delanoë avant de rejoindre Dominique Strauss-Kahn et Pierre Moscovici au sein du club A gauche, en Europe. Depuis septembre 2014, il occupait le poste de secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger avant d’être nommé ministre de l’Intérieur.

Fondateur de Movida

Encore secrétaire d’Etat au commerce extérieur, Matthias Fekl fonde le mouvement politique appelé Movida en octobre 2017. Destiné « à la vie des idées et des alternatives », Matthias Fekl appelle à la naissance d’un « nouveau socialisme ».

Le plus jeune ministre de l’Intérieur de la Vème République

A 39 ans, Matthias Fekl devient le plus jeune ministre de l’Intérieur de la place Beauvau. Né en 1977, il est de la même année que Najat Vallaud-Belkacem et Emmanuel Macron.

Anti-Macron

Matthias Fekl déclare lors d’une interview donné à LCI que l’ « on ne peut pas être ni de droite, ni de gauche (…) la politique n’est pas la guerre civile, il faut travailler avec le plus grand monde et la gauche doit être unie ». Beaucoup plus ancré à gauche, il n’approuve pas les idées d’Emmanuel Macron.

Comme François Baroin en 2007 qui remplaça Nicolas Sarkozy place Beauvau, Matthias Fekl occupera le poste de ministre de l’Intérieur pendant 50 jours jusqu’à la passation de pouvoir.

A lire aussi: Politique: Bruno Le Roux, le ministre de l’Intérieur, démissionne

Related posts
ActualitéCinéma

15 répliques cultes de Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

À la unePolitiqueSanté

COVID 19 : quels sont les gros changements du 1er février ?

À la uneSéries Tv

Pour l'amour du risque arrive dès aujourd'hui sur 6play TEVA

ActualitéMédiasMusique

10 moments cultes de l'émission Nouvelle Star

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux