Le 14 mai 1948, David Ben Gourion, président du Conseil national juif, proclame la naissance de l’État d’Israël. Soixante-dix ans plus tard, retour sur les événements fondateurs de cet Etat.

Drapeau Israélien

15 mai 1948 : la première guerre Israélo-arabe

Au lendemain de la proclamation de l’État d’Israël éclate la première guerre israélo-arabe. Les pays voisins refusent de reconnaître le nouvel État et décident d’intervenir. L’offensive arabe ne rencontre cependant pas le succès espéré. Après un mois et de nombreuses pertes humaines, elle accepte une trêve voulue par l’ONU. 

Déclaration de l’État d’Israël

Octobre – novembre 1956 :  la guerre de Suez

Après la nationalisation du canal de Suez par l’Égypte de Nasser le 26 juillet 1956, une crise éclate quelques mois plus tard. La France et la Grande-Bretagne s’allient en signant les accords de Sèvres. L’objectif de ces nations est simple. Ils souhaitent renverser Nasser et récupérer le canal. Mais l’URSS intervient fermement en demandant le repli d’Israël et en menaçant les alliés d’une riposte nucléaire.

Canal de Suez

6 octobre 1973 : la guerre du Kippour

Le jour du jeûne de Yom Kippour, la fête du Grand Pardon, l’Égypte et la Syrie attaquent Israël dans le Sinaï et sur le Golan. Cela va perturber la fête et les israéliens qui n’était pas du tout prêt à contre attaquer. Le 22 octobre, l’ONU appelle à un cessez-le-feu.

À LIRE AUSSI : Gaza : la journée la plus meurtrière pour l’inauguration de la nouvelle ambassade américaine

8 décembre 1987 : la première Intifada

 En décembre 1987, les palestiniens en Cisjordanie et à Gaza lancent la «guerre des pierres». Plus connu sous le nom de première Intifada, qui signifie «soulèvement», contre l’occupation israélienne. Elle va durer jusqu’en 1993 et fera de nombreux morts dans les deux camps. Le 13 septembre 1993, Israël signe à Washington les accords d’Oslo pour l’autonomie palestinienne.

Yitzhak Rabin avec le président Clinton et Yasser Arafat pendant la signature des accords d’Oslo

28 septembre 2000 : la deuxième Intifada

Un sommet est organisé par Bill Clinton à Camp David en juillet 2000. Le but est de relancer le processus de paix, sans succès. Après cet échec le chef du Likoud, se rend sur l’esplanade des Mosquées en septembre 2000. Cette visite sur le troisième lieu saint de l’Islam provoque de violents affrontements à Jérusalem. C’est la seconde Intifada.

À LIRE AUSSI : Jérusalem : l’ambassade américaine inaugurée

2008 et 2014 : les guerres de Gaza

Le 8 juillet 2014, Israël lance l’opération «Bordure protectrice» contre la bande de Gaza pour faire cesser les tirs de roquette. Ils aussi souhaitent via cet opération détruire les tunnels palestiniens. Cette guerre sera la plus longue et la plus dévastatrice.

Ambulance détruite pendant la guerre de gaza

Mai 2018 : le transfert de l’ambassade américaine

Le président américain Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël en déplaçant son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem. Cela déclenche la colère des palestiniens et la joie de tous les israéliens.

Ambassade américaine de Tel-Aviv