À la uneActualitéMédias

Access de France 2 : faites simple !

Lancé la semaine dernière, le nouveau talk-show de France 2, “Jusqu’ici tout va bien”, présenté par Sophia Aram, est un désastre pour la chaîne publique. Audiences en berne, animatrice peu à l’aise, risque du direct : en essayant d’imposer un nouveau concept, France 2 et Morgane Productions se prennent à leur propre piège.

Avant même sa diffusion, “Jusqu’ici tout va bien” avait pas mal fait parler d’elle. Concept novateur, basé sur le “rire de l’actu”, une animatrice effectuant ses premiers pas à la TV après avoir fait ses preuves sur France Inter, un lancement en retard par rapport aux concurrents directs de Canal+, TMC ou D8, une diffusion en direct à double tranchant : tout était réuni pour que ça marche. Mais soyons clair : jusqu’ici, tout va mal. Les audiences, en chute libre depuis la première diffusion, ont fait passer France 2 sous la barre des 3 % de part de marché mardi, un chiffre historiquement bas. Même si les audiences ont grimpé hier, mercredi 25 septembre, il en reste que les audiences sont très en-dessous des espérances de la deuxième chaîne.

  • EST-CE VRAIMENT À FRANCE 2 D’INNOVER ?

Dès la première édition, on sent le malaise : des premières minutes poussives et désorganisées, un stand-up désespérément froid de Sophia Aram, pour une émission censée faire rire… Le tout sous les fanfaronnades un peu déstabilisantes du concert, cantonné dans un coin du plateau et sans réel rôle. Les chroniques sont trop nombreuses et perdent le téléspectateur : 70 minutes, il faut les occuper. L’animatrice et ses chroniqueurs n’interagissent pas assez entre eux, ce qui réduit à néant toute germe de débat, retmbant le plus souvent sur un consensus assez obscur. Finalement, “Jusqu’ici tout va bien” ressemble plus à une émission pour ménagères type “Comment ça va bien” qu’à un vrai débat où rire de l’actu est de mise, à l’image de “On n’est pas couché”. C’est certainement pour cela que “Jusqu’ici tout va bien” va probablement être avancé à 16h50, histoire de ne pas totalement détruire ce concept auquel France 2 semble faire une confiance aveugle. Pendant ce temps, Catherine Barma, productrice de “On n’demande qu’à en rire”, travaille sur des best-of de son émission.

Justement, le faut de revenir sur ses acquis n’est pas une première pour France 2. Déjà l’année dernière, suite à l’échec de son jeu “Volte/Face”, basé sur l’analyse psychologique de l’autre et sur la dissuasion, un concept intéressant mais trop compliqué à comprendre pour un public fatigué en rentrant chez soi, la 2 avait redonné sa chance à “N’oubliez pas les paroles”, plus fédérateur et accessible, et du coup marque de succès. Aujourd’hui, “N’oubliez pas les paroles” est toujours à l’antenne, et a remplacé le jeu de l’été “Le Cube”, autre tuile de France 2. Et “On n’demande qu’à en rire”, autre succès du service public, devrait refaire surface. Voilà deux saisons que le même problème se pose : chaque fois que France 2 innove, ça casse. France 2 a perdu 35 minutes de publicité entre 16h et 20h à cause de la catastrophe de l’access. La question est urgente de se poser : quelle est la vraie politique à suivre pour ne pas voir le service public couler ?

La conclusion revient à dire qu’une chaîne historique comme France 2 doit se consolider sur ses acquis (en l’occurrence, “On n’deande qu’à en rire” et “N’oubliez pas les paroles”), et non pas innover dans de nouveaux concepts. C’est certes triste de devoir se plier à un tel conformisme, mais ça semble aller dans la conjoncture télévisuelle actuelle. Aux nouvelle chaînes de la TNT, D8 et TMC en tête, de montrer comment elles peuvent rivaliser avec les grands, et renverser l’ordre traditionnel du PAF.

TOUCHE PAS A MON POSTE !

Cyril Hanouna cartonne tous les soirs avec “Touche pas à mon poste” sur D8. Comment France 2 peut-elle rivaliser avec ce succès ?

 

About author

Rédacteur en chef adjoint du pôle Rédaction | Correspondant Côte d'Azur
Related posts
À la uneSéries Tv

American Babylon : Dick Wolf prépare une série sur la création de Las Vegas

ActualitéBrèvesFaits DiversTendancesWorld

Naya Rivera, la balade qui tourne au drame

À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Au cœur de Génération Identitaire

À la uneInternationalSanté

Covid 19 : La Californie referme tous ses cinémas et ses restaurants

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux