À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Alcool au volant: un taux plus restrictif pour les jeunes ?

Un rapport remis en juillet au ministère de l’Intérieur propose de limiter le taux d’alcool autorisé à 0,2 gramme par litre de sang pour les conducteurs novices, au lieu de 0,5 actuellement. Les avis divergent.

Un verre seulement contre deux actuellement. Pour les nouveaux conducteurs, les mesures de sécurité routière pourraient se renforcer, notamment en ce qui concerne l’alcool au volant. Un rapport confidentiel remis au ministère de l’Intérieur, que nos confrères du Parisien ont pu consulter, préconise de limiter, pour les conducteurs novices, le taux d’alcool autorisé à 0,2 gramme par litre de sang au lieu de 0,5g actuellement, ce qui ne représente plus qu’une seule dose d’alcool réglementaire, voire moins.

Le rapport explique que la mesure aurait un sens, “compte tenu du manque d’expérience” des jeunes conducteurs, du taux élevé d’accidents et de “l’impact sur le temps de réaction d’une alcoolisation même légère”. L’alcool provoque en effetune mauvaise perception des risques et une mauvaise coordination des gestes. Les risques d’accidents augmentent nettement avec la prise d’alcool : avec 0,5 gramme par litre de sang, il est même multiplié par deux

«Bonne idée», «Pour!» ou encore «c’est parfait». Certains internautes n’ont besoin que de peu de mots pour afficher leur soutien à une possible limitation durcie du taux d’alcoolémie des conducteurs novices. De nombreux témoignages prônent la tolérance zéro sur ce sujet. «Je suis jeune conductrice, le mieux c’est la tolérance 0!» considère Ophélie, une internaute.

alcoolauvolant_image2

En France, selon la Prévention routière, 30% des accidents mortels impliquaient un conducteur présentant une alcoolémie positive. Sur les routes, 25% des tués dans les accidents au volant dus à l’alcool ont entre 18 et 24 ans, alors qu’ils ne représentent  que 9% de la population.

Ce taux est d’ailleurs en vigueur au Luxembourg, en Irlande, en Grèce ou encore au Portugal. L’Allemagne, la Suisse et l’Italie ont carrément choisi le régime zéro alcool. Alors, voilà de quoi sauver plus de conducteurs novices de moins de deux ans ? A voir, car les statistiques indiquent aussi que dans plus des deux tiers des accidents mortels impliquant un conducteur ivre, l’alcoolémie est supérieure à 1,5 g/l. La réflexion suit donc son cours.

Certaines associations préféreraient améliorer la prévention chez les 16-24 ans plutôt qu’abaisser le taux d’alcoolémie.

 

 

Related posts
À la uneFranceLittératureRugby

La BD "les rugbymen" joue les prolongations pour un 18e tome

À la uneActualitéFrancePolitique

Féminicides : la Loi Pradié soutenue par l'assemblée (Interview)

À la uneActualitéInsolite

Des milliers de poissons pénis échoués en Californie !

ActualitéFranceMusique

David Shaw and The Beat : "Qui m'aime, me suive !"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux