À la uneActualitéFrancePolitique

Après les annonces d’Emmanuel Macron, les Français peu convaincus

Après l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron jeudi soir, 61% des Français disent ne pas avoir été convaincus par ses annonces, selon un sondage Harris Interactive commandé par RMC. Sur les réseaux sociaux, les critiques pleuvent.

Emmanuel Macron avait décidé de s’exprimer plus de deux heures jeudi soir pour conclure le grand débat. Lors de son allocution, le chef de l’Etat a annoncé plusieurs mesures en faveur du pouvoir d’achat, d’une démocratie plus directe et de l’écologie. Des avancées qui ne suffisent pas pour beaucoup. Selon un sondage Harris Interactive commandé par RMC, 61% des personnes « exposées à la prise de parole du président » disent en effet ne pas avoir été convaincus.

A tel point que Priscillia Ludosky, l’une des instigatrices du mouvement, a annoncé sur Twitter la tenue de pas moins de sept manifestations d’ici le 25 mai. “Pas surpris”, l’une des figures du mouvement, François Bouleau, ironise sur Twitter. Il résume la réponse d’Emmanuel Macron aux revendications des “gilets jaunes” ainsi : “j’aurais pu choisir cette option … mais je ne la retiendrai pas !”

“Ça sonne creux”

Pour Jérôme Rodriguez, la politique fiscale n’est pas à la hauteur. “Il n’y a rien eu sur la TVA, alors que c’est une des premières revendications.” Sur l’impôt sur le revenu, “il n’a pas annoncé plus de tranches donc on ne réduit pas les inégalités”, a-t-il estimé. Concernant les annonces sur la démocratie, il se dit très déçu. “Il ne peut pas être le candidat du vote blanc forcément, ça lui enlèverait complètement l’ivresse du pouvoir.”

Même son de cloche chez Maxime Nicolle, l’un des gilets jaunes les plus suivis. Le seuil pour déclencher un référendum d’initiative partagée sera réduit à 1 million de citoyens, contre 4,7 millions actuellement. Mais l’accord d’un cinquième des parlementaires restera a priori nécessaire. Il a déploré cette décision alors que le RIC était l’une des principales revendications du mouvement. “Simplement abaisser le seuil du référendum d’initiative populaire, c’est complètement inutile, il faut toujours l’accord du Parlement, s’est-il indigné. Tout est repoussé, tout est vague, rien n’est précis, donc samedi on lui montrera que nous aussi on sait faire les choses en profondeur et le 1er mai aussi.”

“Je ne m’attendais à rien, et on aura rien.”

Sur les réseaux sociaux, les critiques pleuvent, que ce soit du côté de l’opposition…

…comme des utilisateurs lambda.

A lire aussi : Annonces d’Emmanuel Macron quelles attentes?

Related posts
ActualitéCultureSéries Tv

Demain nous appartient : La petite-fille d'une icône française rejoint le casting.

À la uneCinémaLa Loi des Séries

La tête dans le culte : Les Bronzés / Les dents de la mer (LLDS #297)

ActualitéMédias

Coup de gueule de Thierry Ardisson sur France Inter.

À la uneActualité

LREM : Agnès Thill exclue pour ses propos sur la PMA

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux