À la uneActualitéEconomieFranceNon classé

Après des mois de gesticulations, on y est, la note française est dégradée par S&P

Ce n’est pas faute d’austérité ou de dramatisation, le couperet est tombé, la France perd son AAA alors que d’autres pays en Europe voient leur note se dégrader également. Un pas de plus vers la spirale sans fin de récession et d’austérité. Il serait vraiment temps que nos dirigeants européens cessent de tergiverser

L’échec de la Présidence Sarkozy semble maintenant à son comble, je pense que beaucoup de français doivent se demander comment il est possible que nous nous soyons endettés de plus de 500 milliards d’euros tout en ayant l’impression de n’avoir absolument rien fait, rien résolu et rien gagné. Maintenant on peut être sûr que ce sera la faute de tout le monde, sauf du gouvernement alors que les adversaires politiques vont se jetés sur le parti majoritaire comme des chiens à la curée.

Jean-Luc Mélenchon psalmodiant la dictature des agences de notations qui sont les grandes responsables de la pauvreté, de la dette souveraine et des inégalités croissantes en nous proposant de nous embarquer pour une sixième République et une Révolution citoyenne!

Marine Lepen doit être contente, elle, car comme le Front National ne propose pas de solutions mais se nourrit des problèmes (problème de l’immigration, problème du chômage, problème de l’inflation, problème Sarkozy,….) et bien je pense qu’avec un problème de cette taille elle en aura de quoi vociférer des heures durant à la télévision en racontant à tout journaliste lui prêtant l’oreille qu’elle l’avait prédit! Elle a bien raison de défendre l’héritage de Jeanne d’Arc comme son butin issu des luttes interminables du Front National car ce doit être des voix venues d’ailleurs qui lui donnent cette clairvoyance! Et, n’oublions pas, elle qui voulait briser l’Euro, elle sera ravie de voir que le cours de l’Euro a baissé!

Les socialistes, ils vont probablement laisser leur leader faire une déclaration qui se voudra brûlante et enthousiasmante et qui sonnera comme un pétard mouillé alors qu’il proposera de multiples “projets” qui ne ferons que nous enfoncer un peu plus par manque de fermeté. Il faut dire que François Hollande ne semble pas trop sûr encore de son rôle et ne laisse pas entrevoir de projet défini et crédible pour assurer une sortie de crise, mais il participera probablement au festin de l’échec de l’adversaire UMP.

Plus concrètement, avec la note française dégradée, la dette souveraine de notre pays va s’alourdir et les conséquences sociales et économiques vont probablement être rudes. Surtout, que nos politiciens ne semblent proposer que de l’austérité pour tenter de rassurer ces Agences de Notation alors que ce type de politique nuit à la consommation car s’attaque aux salaires et à l’emploi tout en poussant les ménages à épargner, c’est donc toute l’économie qui ralentie faisant que nous ne sommes plus en mesure de rembourser notre dette. Devant cette spirale d’éléments négatifs, les risques d’une nouvelle dégradation semblent presque inévitable si personne n’a le courage et la volonté de proposer un plan de relance national et à l’échelle européenne.

Le problème est bien au niveau de l’Europe car on a voulu d’une Europe plus fédérale, sans passer le pas de la Fédération, donc on est dans une sorte d’ “entre-deux” où chacun joue de son côté sans conscience européenne en défendant son petit bout de gras. C’est donc ainsi que les économies les plus faibles sont tombées les unes après les autres (Grèce, Portugal,…) qui dans un contexte économique mondial en crise a entraîné le vacillement des économies motrices telles que la France, l’Allemagne, les Pays-Bas,… les pays nordiques étant de tradition plus disciplinée, ils sont moins touchés mais leur conservatisme et rigueur à l’image du comportement des Allemands frileux face à tout projet et toute responsabilité commune ont aussi joué un rôle dans cette chute. Tant que nos dirigeants seront trop myopes pour voir que soit on sort tous ensemble de la crise, soit c’est tout le système qui s’effondre, Standard and Poors et leurs confrères n’auront pas fini de nous dégrader.

Pour le moment, les sources se contredisent quant au niveau et au nombre de pays qui ont été dégradés, certains expliquant que la France aurait été dégradée de deux crans, de même pour l’Autriche et la Finlande alors que l’Allemagne et les Pays-Bas seraient épargnés pour le moment. Ce seraient les notes de près de 15 pays européens qui seraient menacés. Cela reste donc une affaire à suivre, mais les perspectives sont mauvaises et confirment une tendance générale au pessimisme.

Related posts
À la uneActualitéEmissions

"Tout compte fait" : le scandale du suremballage des colis

À la uneActualitéInternationalSanté

Un Téléthon pour le climat récolte plus de 2 millions d'euros

À la uneActualitéFootSport

PSG-Real : un choc mais aussi une cascade de blessures

À la uneActualitéFrancePolitique

Quand Emmanuel Macron utilise une application pour surveiller ses ministres

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux