ActualitéFrancePolitique

Assemblée nationale : quel est le rôle de la commission des Finances ?

Depuis ce lundi 20 juin, le Rassemblement national comme la Nupes revendiquent la présidence de la commission des Finances. Son rôle est de superviser la préparation du budget de l’Etat.

La présidence pour un parti d’opposition

Depuis la fin du second tour des élections législatives se pose la question de la présidence de la commission des Finances de l’Assemblée nationale. Depuis 2007, l’article 39 du règlement intérieur du Palais Bourbon stipule que cette responsabilité appartient à l’opposition. Elle est actuellement dans les mains d’Eric Woerth (LR). Pour la prochaine présidence, plusieurs partis sont en concurrence. En effet, le Rassemblement national et la Nupes l’ont revendiqué. Il est toutefois impossible d’exiger la présidence de la Commission des finances.

Une commission majeure

Si cette concurrence est aussi rude, c’est parce que la commission des finances a un rôle stratégique. Elle supervise la préparation au budget de l’Etat, contrôle des comptes de l’Etat et peut en contester la sincérité. La commission des finances peut par ailleurs lever le secret fiscal d’une entreprise, auditionner le ministre de l’Economie ou encore donner son avis sur le choix du gouvernement de la Banque de France. Enfin, cette commission a accès à des informations financières confidentielles.

Adrien Quatennens (Nupes – LFI) a également revendiqué la présidence de la commission des finances

La majorité a-t-elle un rôle à jouer ?

A l’heure actuelle, il est probable que la présidence de la commission des Finances revienne à un parlementaire LR. Cela permettrait en effet à Emmanuel Macron et ses alliés d’éviter de la voir tomber dans les mains de la gauche ou de l’extrême droite. Traditionnellement, la majorité ne prend pas part au vote de la présidence pour les Finances. « En réalité, il n’y a pas d’usage. En 2017, la majorité ne l’a pas fait et c’était très bien comme ça mais la question peut se poser à partir du moment où des députés issus de partis républicains prônent des mesures extrémistes » a toutefois expliqué Eric Woerth au micro du Huffington Post.

En réalité, il n’y a pas d’usage. En 2017, la majorité ne l’a pas fait et c’était très bien comme ça mais la question peut se poser à partir du moment où des députés issus de partis républicains prônent des mesures extrémistes […].

Eric Woerth au micro du Huffington Post

A lire aussi : Est-ce la première fois que l’extrême droite obtient autant de députés ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSéries Tv

De Pigalle à Notre Dame, le génie de Hervé Hadmar en action

ActualitéCinéma

Qui est Norman Lear, cette immense personnalité de la télé américaine qui vient de fêter ses 100 ans ?

À la uneInternationalPolitique

Qui est Giorgia Meloni, la favorite des élections en Italie ?

ActualitéPop & Geek

Qui sont les 5 mangakas à connaître absolument ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux