ActualitéFranceInternationalPolitique

« Attention, Madame Merkel » : l’interview choc de Marine Le Pen

Après le succès aux Européennes, c’est une Marine Le Pen en confiance qui s’exprime dans Der Spiegel. Elle met en garde Angela Merkel sur le futur de l’Union Européenne et sur sa politique qui ne peut conduire qu’à « l’explosion de l’Union Européenne ».

Cette semaine, l’hebdomadaire allemand Der Spiegel consacre une interview à Marine Le Pen, fait plutôt rare pour une personnalité étrangère. Depuis sa nomination à la tête du parti en 2011, la politique de dédiabolisation du Front National a fait du chemin et commence à faire ses preuves. L’Allemagne s’interroge à présent sur la femme qui a conduit son parti à la tête des élections pour la première fois de l’histoire de la Ve République, celle dont le nom est une marque.

Les premières réactions ne se sont pas faites attendre. Le tabloïd Bild se demande qui est “cette femme devant laquelle l’Europe tremble ?”. Et pour cause, Marine Le Pen ne mâche pas ses mots. L’hebdomadaire Stern précise même que la patronne du Front national s’exprime de manière directe et décomplexée. Marine Le Pen appelle à sa destruction avec cette affirmation choc « je veux détruire l’Union Européenne ». Ce monstre antidémocratique exacerbe les hostilités entre les pays.

A la tête de cette entreprise, on retrouve Angela Merkel qui « croit qu’on peut faire de la politique contre la volonté des populations ». La politique de maintien de l’euro fort et d’austérité ne profite qu’à l’Allemagne. La présidente du Rassemblement Bleu Marine établit un parallèle pour le moins surprenant avec Vladimir Poutine. Il met en priorité les intérêts des Russes, Angela Merkel fait de même avec les Allemands. Elle affirme qu’elle respecte donc autant la Chancelière allemande et le Président de la Fédération de Russie.

Elle y précise également sa stratégie européenne qui s’effectuera principalement à travers la création d’un groupe parlementaire. Elle annonce la tenue de toute une série d’entretiens avec d’autres responsables de partis d’extrême-droite et d’eurosceptique. Le chemin semble pour l’instant semé d’embûches. Le parti britannique Ukip refuse toute alliance et le parti allemand AfD n’a toujours pas exprimé de souhait en ce sens et a même qualifié le FN de parti fasciste.

Après la conquête de la France, la politique de communication actuellement menée par Marine Le Pen donne de plus en plus d’exposition au FN et semble en passe d’en faire un personnage central de l’Europe.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternationalSport

Les Etats-Unis vont boycotter les JO d'hiver en Chine

À la uneActualitéFrance

Effondrement d'un immeuble à Sanary-sur-Mer : une personne décédée

À la uneFrancePolitique

Valérie Pécresse grimpe fortement dans les sondages après sa désignation par LR

À la uneFranceSanté

Conseil de défense sanitaire : de nouvelles restrictions ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux