À la uneActualitéCultureFrance

Audrey Pulvar, un portrait en quatre points

Audrey Pulvar

Audrey Pulvar a intégré depuis hier l’équipe de chroniqueurs de l’émission quotidienne «On refait le monde» présentée par Marc-Olivier Fogiel, sur RTL. L’occasion de revenir sur quatre points qui caractérisent la journaliste.

1.  Le changement, c’est… tout le temps 

Après avoir côtoyé de grandes rédactions comme LCI, France 3 ou i-Télé, la première femme noire à avoir présenté un journal télévisé sur une chaîne hertzienne française avait rejoint la direction des Inrockuptibles en juillet dernier. Une fonction de Directrice Générale en charge de l’éditorial, qu’elle a occupé pour une période éphémère de six mois seulement, avant d’intégrer l’équipe du « Grand Huit » (D8) aux côtés de Laurence Ferrari et de Roselyne Bachelot. Son parcours professionnel plutôt indécis, se poursuit aujourd’hui jusqu’à RTL, où elle devient chroniqueuse radio. Dans une interview pour Le Parisien, Audrey Pulvar justifie son nouveau poste :

C’est une idée qu’on a avec Marc-Olivier Fogiel depuis déjà plusieurs mois. Elle n’était pas réalisable, elle le devient et ça s’est décidé assez vite puisqu’on en avait déjà beaucoup parlé et cette expérience me tentait beaucoup. J’adore le média radio et y revenir est un grand motif de satisfaction.

Réécouter l’émission ► On refait le monde (09/01/2012)

2. Un look  « Dr Jekill et Mr Hyde »

Question changements, le look d’Audrey Pulvar, c’est aussi un peu le jour et la nuit. Une sorte de Docteur Jekyll et Mister Hyde au féminin, qui change de tailleur comme de chemise. Avec des tenues vestimentaires sobres et des lunettes strictes comme attributs, la journaliste rend généralement l’impression d’une quarantenaire sérieuse, peut-être un peu trop prononcée au goût de certains. Sa fameuse paire de lunettes en écailles de tortue, signée de la maison Bonnet spécialiste en haute-lunetterie,  avait d’ailleurs fait polémique dans la presse, qui a estimé leur prix entre 12000 et 15000 euros. Dans une émission sur France Ô, Audrey Pulvar a démenti la somme :

Revoir l’extrait ►


Pour casser son image de femme froide et rigide, Audrey Pulvar n’a pas hésité à arborer un nouveau look lorsqu’elle a pris la tête des « Inrocks » : adieu la coupe de cheveux classique, la journaliste d’origine martiniquaise avait opté pour le style afro, jouant la carte du « cool » pour coller à l’identité du magazine. Les moqueries des internautes sur la toile ne se sont bien sûr pas faites attendre, pour cette reconversion capillaire accompagnant ses nouvelles fonctions.

Nouveau look pour Audrey Pulvar, lors de son passage à la tête des "Inrocks".

Nouveau look pour Audrey Pulvar, lors de son passage à la tête des « Inrocks ». © DR

3. Une personnalité « people »

Comme pour beaucoup de personnalités féminines issues du PAF – on pense notamment à Valérie Trierweiler – la vie privée d’Audrey Pulvar a toujours été plus ou moins médiatisée. Sa rupture en octobre 2012 avec l’actuel ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, a défrayé les chroniques ; malgré une annonce faite d’un simple SMS envoyé à l’AFP, la fin de son idylle surmédiatisée a clairement pris le dessus sur sa reconnaissance professionnelle. Dans une récente interview,  la journaliste admet :

Je souhaite pouvoir continuer à exercer mon métier de façon plus sereine et que les critiques porteront sur mes prises de position, mon travail et non sur mon apparence ou ma vie privée.

4. Une femme engagée

Féministe dans l’âme, Audrey Pulvar est l’une des premières journalistes françaises à prendre position sur l’affaire DSK et à défendre Nafissatou Diallo. Sa collaboration avec l’association « Osez le féminisme » et son engagement pour le dépistage précoce du cancer du sein font d’elle une militante qui s’affirme dans le paysage médiatique.

En politique aussi, elle s’est démarquée en soutenant Arnaud Montebourg fin 2011 pour sa troisième place à la primaire socialiste, défilant à son bras devant les caméras. Une affinité pour la Gauche se démarque chez Pulvar, même si les frontières de sa pensée politique sont de plus en plus confuses : elle apparaît comme une revancharde anti-socialiste depuis sa rupture avec l’homme politique, jusqu’à même énoncer un lapsus en confondant les députés de l’UMP avec ceux du Parti Socialiste. Dans son premier passage à « On refait le monde » sur RTL, elle s’est exprimée sur sa déception du gouvernement Hollande. Une nouvelle alliée de la Droite ?

Audrey Pulvar en couverture des Inrockuptibles.

Audrey Pulvar en couverture des Inrockuptibles.

Maxime Gasnier

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMode

C'est quoi le Chalet de l'Hôtel Mahfouf qui ouvre le 2 décembre ?

À la uneFaits DiversInternational

Qui était Issei Sagawa "le cannibale japonais" qui vient de mourir à 73 ans ?

À la uneCinémaPop & Geek

Les Gardiens de la Galaxie 3 : Adam Warlock pointe le bout de son nez dans la bande annonce

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... Gangs of London (saison 2) signe un retour explosif

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux