Société

Auroville, la cité utopique

Changer de vie, un monde meilleur, la quête de liberté ; des rêves qui animent les Hommes depuis la nuit des temps. Tous aspirent au changement et au bonheur. C’est ce que semble proposer Auroville.

Cette ville fut créée en 1968 par Mirra Alfassa ( Mirra Richard) se faisant appeler La Mère et par son compagnon Sri Aurobindo. Cette française d’origine Turque et égyptienne, définit son projet comme étant :

“Le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités”

Auroville est une ville expérimentale située en Inde près de Pondichéry. Ses créateurs avaient pour volonté de créer un espace où tout le monde vit en communauté, sur le principe du partage et du troc. La ville ne dispose donc pas de monnaie. Les biens sont échangés contre d’autres. La notion de propriété n’existant pas, le partage est donc le mot d’ordre. Un reportage, diffusé sur Arte, lui est entièrement consacré.

La ville se compose de quartiers organisés autour d’un centre spirituel sous la forme d’une immense boule. 

Résultat de recherche d'images pour "auroville"

Cependant 50 ans après sa création, la ville compte 2 500 personnes de 52 nationalités différentes contre 50 000 attendues. Bien que cette cité fasse rêver, peu de gens semblent franchir le pas et tenter l’expérience. Pourtant, nous serions 66 % en France selon M6 à aspirer changer de vie. Nous rêvons de tout plaquer pour une vie loin de ce système qui régit nos sociétés modernes fondées sur le modèle occidental. Mais très peu de personnes disent pouvoir le faire.

A LIRE AUSSI :

Related posts
À la uneCultureSociété

L’amour des temps modernes : comment la crise sanitaire a rendu les sites de rencontres à la mode ?

À la uneActualitéSociété

#ADayOffTwitch : pourquoi certains streamers font grève ce mercredi 1er septembre ?

À la uneActualitéInternationalSociété

5 éléments pour comprendre l’histoire du conflit entre l'Algérie et le Maroc

À la uneCultureSociété

Comment la génération Z fait renaître les années 2000 ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux