ActualitéÉtudiantFranceRégionsSociété

“Aux arbres citoyens” : la jeunesse se mobilise de nouveau lors de la grève en faveur du climat

Des centaines de milliers de jeunes partout dans le monde ont fait grève vendredi dernier pour protester contre l’inaction des Etats face à l’urgence climatique.

Environ 5000 manifestations ont eu lieu dans plus de 130 pays. En France, la jeunesse s’est mobilisée à Paris et dans les autres métropoles dont Bordeaux notamment. Elle a répondu une nouvelle fois présente à l’appel de Greta Thunberg.

Le visage d’une génération engagée pour la planète

Ce mouvement de protestation a commencé le vendredi 20 août 2018 lorsque Greta Thunberg, une lycéenne suédoise âgée de 15 ans, décida de faire grève devant le Rikskdag (parlement suédois) le jour de sa rentrée scolaire.

Armée de sa pancarte appelant à la “grève de l’école pour le climat”, l’adolescente critiquait le gouvernement suédois sur son non-respect des engagements qu’il avait pris lors de la COP21. Elle lui reprochait notamment de ne pas mettre suffisamment de moyens en place pour réduire les émissions de dioxyde de carbone dues à l’activité humaine.

Son action fut rapidement remarquée par les médias internationaux et les jeunes du monde entier commencèrent à la suivre. Ils se regroupèrent notamment sur les réseaux sociaux autour des hashtags #Klimatstrejka , #ClimateStrike et #FridaysforFuture. Ainsi, depuis septembre 2018, des grèves ont régulièrement lieu le vendredi. Ce fut le cas vendredi dernier où par exemple plus de 1000 personnes ont manifesté dans la ville de Bordeaux.

Les Bordelais se mobilisent pour le climat

Des centaines de lycéens et étudiants ont marché dans les rues de la cité girondine pour protester contre l’inaction des gouvernements, et notamment contre le gouvernement français, face au dérèglement climatique. Tous ont à coeur d’améliorer la situation de la planète et surtout de se faire entendre comme Lisa (16 ans) et Nour (15 ans) :

Aujourd’hui, on est là pour faire pression sur le gouvernement car c’est la seule manière d’agir. Nous on est jeunes, on peut rien faire, mais on peut déjà élever notre voix (…)

Ils utilisent par exemple des pancartes aux slogans parfois orignaux pour faire comprendre leurs revendications.

En plus de manifester, la plupart d’entre eux expliquaient changer leurs habitudes quotidiennes en faveur de l’environnement :

Flinn (15 ans) et Nour (15 ans)

Et même si la quasi totalité des manifestants étaient des lycéens et des étudiants, des parents et des militants encore plus jeunes faisaient grève également.

À lire aussi : La lutte acharnée de Zéro-Gâchis contre le gaspillage alimentaire

Plusieurs associations apportent leur soutien à la grève

La manifestation bordelaise, à l’image des autres regroupements partout en France, a reçu le soutien de multiples associations telles que Greenpeace, anv-cop21 ou encore L214. Bien que leurs premiers combats ne soient pas la lutte contre le dérèglement climatique, il existe cependant une corrélation entre eux comme l’explique Sarah, la co-gérente de L214 sur Bordeaux :

Sarah, co-gérente de L214 Bordeaux

Jean-Baptiste, de l’association anv-cop21 qui défend notamment les personnes poursuivies en justice pour avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron lors de précédentes grèves, explique aussi sa présence :

Jean-Baptiste de anv-cop21

Le soutien de ces associations est important puisqu’il donne plus de crédibilité au mouvement. La grève qui s’est tenue vendredi dernier marque par ailleurs le début d’une semaine de mobilisation en faveur du climat. Samedi, Greta Thunberg et d’autres jeunes venus du monde entier se sont entretenus à New-York avec plusieurs dirigeants d’État lors d’un sommet de l’ONU. Une prochaine grève mondiale est également prévue le vendredi 27 septembre 2019.

About author

Maëva, 19 ans 🇫🇷 Journaliste VL Média Bordeaux
Related posts
À la uneActualitéFranceNon classéSociété

Retraites: Décryptage de l'annonce attendue de Édouard Philippe

À la uneActualitéBrèvesNon classé

Greta Thunberg, personnalité de l’année selon le magazine Time

ActualitéBrèvesCulture

Fronde à l’Opéra National de Bordeaux

ActualitéBrèves

Vallée de l'Arve: Les feux de cheminées interdit à partir de 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux