À la uneActualitéInternational

Birmanie : après 500 jours en prison, les deux journalistes sont libres

Photo des journalistes libres

Pour rappel, les deux journalistes étaient condamnés à sept ans de prison pour avoir enfreint la loi birmane sur les secrets d’Etat.

Les journalistes enfin libres

Après 500 jours de détention, Wa Lone et Kyaw SOE Oo sont libres. Ils étaient condamnés à sept ans de prison en Birmanie pour avoir enquêté sur un massacre de Rohingyas. Les journalistes reporters ont été par conséquent harcelés en sortant de la prison de Rangon en Birmanie. Wa lone témoigne. “Je suis un journaliste et je vais continuer” à travailler. De plus il ajoute. “J’ai hâte de retourner à la rédaction” et de “revoir ma famille et mes collègues”.

L’ONU s’est également exprimé dans un communiqué. Il s’agit d’“un pas vers une plus grande liberté de la presse et un signe de l’engagement du gouvernement en faveur de la transition démocratique en Birmanie”,  souligne l’Organisation des Nations Unies.

Revenons sur les faits

En décembre 2017, les journalistes enquêtaient sur un massacre de Rohingyas. Ils avaient également reçu le prix Pulitzer. Il s’agit de la plus haute récompense du journalisme aux Etats-Unis. A cet égard, les journalistes perçoivent le prix de personnalités de l’année 2018 par le magazine Time.

Par ailleurs, les deux hommes ont été accusés de s’être procuré des documents classifiés. Ils étaient sujets au opérations des forces de sécurité birmanes. Pourtant, les deux reporters ont toujours nié les faits. Ils parlent en effet d’un piège lors du rendez-vous pour recevoir ces fameux documents. Finalement, l’armée a reconnu des abus de la part de certains militaires. Sept membres de l’armée ont été condamnés à dix ans de prison.

A LIRE AUSSI : Secret défense : trois journalistes convoqués par la DGSI

Related posts
À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Marianne, vraie réussite d'horreur à la française

À la uneRégions

Interview – Un des plus jeunes professeur de France "J’ai fais de mon âge une force"

À la uneCultureSéries Tv

10 films pour se faire peur à voir sur Netflix pour un Halloween confiné

À la uneSéries Tv

Ici tout commence : découvrez le générique de Gims

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux