À la uneActualitéSport

Brigitte Henriques devient la première femme présidente du Comité national olympique et sportif français

Alors que les Jeux Olympiques de Paris 2024 pointent le bout de leurs nez, une nouvelle dirigeante du Comité national olympique et sportif français a été élue. Il s’agit de Brigitte Henriques, vice-présidente de la Fédération française de football et du CNOSF.

C’est historique. Pour la première fois, une femme est devenue présidente du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) depuis sa création en 1972. Brigitte Henriques a été élue ce mardi 29 juin par les dirigeants des 108 fédérations sportives de France. Elle succède alors à Denis Masseglia

Elle s’est facilement retrouvée en tête des votes et il n’y a pas eu besoin de second tour pour départager les candidats. Avec 58,9% des voix, elle obtient en effet la majorité dès le premier tour. Elle devance donc l’ex-champion olympique de judo Thierry Rey (19,26 %) mais aussi Emmanuelle Bonnet-Oulaldj (16,05 %) et Patrice Martin (6,82 %).

Une femme qui connaît déjà sa tâche

L’ancienne footballeuse professionnelle était soutenue par le président sortant, Denis Masseglia. Elle était déjà vice-présidente et connaît donc bien les missions auxquelles elle va devoir faire face. A trois ans des Jeux Olympiques organisés en France, son rôle va alors être crucial.

Durant sa campagne, elle a alors pu exposer plusieurs mesures phares qu’elle devrait rapidement mettre en place. Parmi elles, l’instauration de la parité au sein du bureau exécutif du CNOSF, la création d’un club France des entreprises ou encore la demande d’un fonds de solidarité 2022-2024 pour les fédérations auprès du gouvernement.

C’est une femme qui connaît bien les dossiers, qui travaille très sérieusement. (…) Ses qualités, c’est le travail, l’intelligence“, a ainsi assuré Noël Le Graët, président de la FFF.

“Je veux dédier cette victoire à toutes les femmes

Dans un milieu encore très masculin, avec seulement 14 femmes sur les 108 présidences de fédération, Brigitte Henriques vient donc pour bousculer les choses. “Je veux dédier cette victoire à toutes les femmes, en premier lieu a mes filles Barbara et Fanny (…) les femmes qui m’ont tant inspiré notamment Alice Milliat (pionnière du sport féminin) (…) toutes celles à qui je veux dire qu’il faut oser candidater, et accéder aux postes à responsabilité, we can do it” a-t-elle déclaré lors de son discours d’investiture.

A lire aussi : JO 2024 : En Gironde, 12 lieux ont été choisis pour les entrainements

About author

Rédacteur VL Média et étudiant à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux