Un an et demi que l’affaire du canular téléphonique homophobe de Cyril Hanouna fait polémique dans les médias. Cependant, de nouvelles révélations du président de l’association Le Refuge, Nicolas Noguier, relance l’affaire. Il semble que l’adolescent en détresse ayant ému les internautes ne s’est jamais manifesté, voire n’a jamais existé.

Retour sur l’affaire du canular de Cyril Hanouna durant le prime de l’émission Radio Baba, diffusé le 18 mai 2017 sur C8. Une séquence destinée à faire rire tourne au vinaigre. Suite à une annonce montée de toute pièce, le présentateur de « TPMP » se fait passer pour un homosexuel à la recherche d’une relation sexuelle. Les défenseurs de la cause LGBT s’indignent. Au bout du fil, un adolescent se fait piéger et expose son orientation sexuelle auprès de millions de téléspectateurs. À la suite de cela, le président de l’association Le Refuge, Nicolas Noguier, assure que le jeune auditeur piégé était dans un « état de détresse épouvantable« . Un malaise intervenu après que ses proches aient vu l’émission.

Crédibilité zéro

Émoi de l’opinion publique, défenseurs de la cause LGBT outrés, désertion des annonceurs… Le CSA prend donc des mesures radicales et sanctionne l’émission : 3 millions d’euros d’amendes. Mais, peu de temps après la diffusion du programme, le site BuzzFeed met en lumière de nombreuses incohérences. L’avocat de l’association affirme aussi que le scandale n’aurait jamais dû voir le jour : « Il n’y a jamais eu d’appel de détresse et il n’y a pas d’adolescent victime. Un bénévole, pris dans la folie qui a succédé à la diffusion de la séquence, a inventé un appel au secours qui n’existait pas », explique alors Emmanuel Pierrat auprès de l’Express. À l’heure où les agressions homophobes sont en hausse, on espère que cette annonce n’entachera pas les futures plaintes.

 

À lire également : 

Jean-Marie Le Pen condamné pour propos homophobes

Guillaume Mélanie : « Ce soir c’est mon tour. Agression homophobe à la sortie d’un restau. Nez cassé. Choqué. […] »