À la uneFrance

Producteur agressé : l’avocate en colère face aux propos de Gérald Darmanin

Ce vendredi, l’avocate de Michel Zecler se dit “scandalisée” par les propos du ministre de l’Intérieur Darmanin hier soir au 20h de France 2

Hier soir lors du 20h de France 2 le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est exprimé sur l’agression du producteur Michel Zecler : “Lorsqu’il y a des gens qui déconnent, ils doivent quitter l’uniforme. Ils doivent être sanctionnés. Ils doivent quitter ce travail. Ils doivent être punis par la justice“. Ce mot “déconnent“, Maître Hafida El Ali, l’avocate de la victime, le dit “trivial” et se dit “scandalisée” par son utilisation par le ministre.

L'avocate, Me Hafida El Ali mardi 27 novembre sur RMC

“Si nous ne disposions pas de ces vidéos, mon client serait en détention.”

Les policiers n’ont pas déconné, ils ont commis des infractions, en l’occurrence des violences. Ce sont des délinquants. Un gamin déconne dans une cour de récré… Eux, agressent, eux entrent en toute illégalité au sein de la société de mon client, eux injurient de manière raciale – ils ont traité de ‘sale nègre’ mon client. Ce sont des délinquants” dit elle ce mardi 27 novembre sur RMC.

Ce vendredi sur France Info, Me Hafida El Ali dit de ce contrôle qu’il n’avait pas lieu d’être : “En aucun cas, il ne s’enfuit. Il imagine que c’est à cause de son masque qu’il n’a pas, et il rentre chez lui“. Pourtant, comme le montrent les caméras de surveillance les policiers pénètrent chez lui pour le tabasser pendant 5 longues minutes.

Il sera par la suite rejoint par des collègues qui travaillaient à l’étage d’en dessous, eux aussi violentés par les policiers.
Dès le départ, c’est lui qui a été accusé de ‘violences sur personne dépositaire de l’autorité publique’ ainsi que de ‘rébellion’.” affirme-t-elle. “Si nous ne disposions pas de ces vidéos, mon client serait en détention.”.

Ces images tombent d’autant plus mal pour le gouvernement qu’elles apparaissent en pleine polémique sur l’article 24 du projet de loi “sécurité globale” voté le 24 novembre, modifiant les règles quant à l’utilisation des vidéos des policiers prises dans la rue.

A lire aussi : CNews boycotté par EELV et appelle les autres partis à faire de même

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Donald Trump l'annonce, il va lancer son propre réseau social

À la uneCinémaSéries Tv

OCS Signature : après les séries, le label lance les films de genre avec L'invitation

À la uneActualitéPolitique

Les directeurs d'écoles peuvent maintenant connaître le statut vaccinal de leurs élèves

À la uneCinémaMédias

Antoine de Caunes, maître de cérémonie des César 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux