Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéFootSport

Ce sera l’Ukraine !

Le tirage au sort des barrages qualificatifs pour le mondial 2014 ont eu lieu ce lundi. L’équipe de France, qui n’était pas tête de série, a finalement hérité d’un tirage assez clément sur le papier puisqu’elle affrontera l’Ukraine, avec match retour à domicile.

Le soulagement est peut-être le sentiment qui dominait dans les rangs français à l’issue du tirage au sort des barrages de qualification pour la prochaine coupe du monde en ce début de lundi après-midi à Zurich. Ne bénéficiant pas du statut de tête de série et étant donc exposés à des adversaires redoutables, à commencer par le Portugal, les Bleus sont finalement tombés sur l’Ukraine. Un adversaire face auquel les statistiques plaident largement en faveur des Tricolores. Ces derniers n’ont jamais perdu lors de leurs sept confrontations avec les Ukrainiens (4 victoires, 3 nuls). Les coéquipiers d’Anatoliy Timoschuk restent également sur un échec lors du barrage pour le mondial sud-africain, il y a quatre ans. Eliminés dans les poules du dernier Euro, qu’ils co-organisaient avec la Pologne, ils sont actuellement en reconstruction depuis le départ à la retraite de leur star, Andriy Shevchenko. L’adversaire idéal donc ? Attention tout de même, car les hommes de Mykhaylo Fomenko sont 20es au classement FIFA, juste devant les Bleus, 21es. Leur parcours durant les éliminatoires incite également à la prudence. Placée dans le groupe H, en compagnie de l’Angleterre, l’Ukraine a remporté 6 victoires, fait 4 matchs nuls et n’a concédé qu’une seule défaite, avec à la clé un bilan de 28 buts marqués pour seulement 4 encaissés. A titre de comparaison, l’équipe de France a encaissé 6 buts en disputant deux matchs de moins.

« Un bon tirage ? Seulement si on se qualifie »

Méfiance donc. Il ne faut pas sous-estimer ces Ukrainiens. Didier Deschamps l’a bien compris. S’il reconnaît que le tirage aurait pu être pire, le sélectionneur reste mesuré. «Ce sera un bon tirage en se qualifiant. (…) Ce ne sera pas simple. C’est une équipe qui reste sur sept matches sans défaite et qui prend très peu de buts », a-t-il déclaré. Noël Le Graët, se montrait lui un peu plus optimiste : « Recevoir au retour, c’est satisfaisant. C’est intéressant, notamment en cas de prolongation. Ce tirage me plaît bien. Mais ce ne sera pas un adversaire facile car ils sont devant nous au classement FIFA. Ils ont fait un bon parcours. Mais l’équipe de France est en progrès…», estime le président de la Fédération française de football (FFF).

Un choc Portugal-Suède

Dans les autres rencontres, le Portugal affrontera la Suède, avec en perspective un duel Cristiano Ronaldo-Ibrahimovic. La Croatie sera quant à elle opposée à l’Islande, et la Grèce devra en découdre avec la Roumanie. Les matchs allers se dérouleront le 15 novembre et les retours auront lieu quatre jours plus tard, le 19 novembre.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Five days at Memorial : où a-t-on déjà vu Robert Pine ?

ActualitéFrance

C'est quoi un "baliste", ce poisson qui a mordu des touristes sur les plages du sud-ouest ?

À la uneSéries Tv

Un si grand soleil : de quel célèbre acteur américain Frédéric van den Driessche est-il la voix française ?

ActualitéInternational

C'était en août 2005... l'ouragan Katrina sur la Nouvelle-Orléans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux