Séries Tv

Culte | On a redécouvert … Melrose Place, le soap déjanté des années 90

C’est le 8 juillet 1992 que la FOX lance son nouveau soap Melrose Place. Durant 7 saisons, les twists les plus dingues sont survenus. Retour sur une série culte.

Bien avant de créer l’une des premières séries cultes de HBO, Sex and the city, Darren Star se lance dans l’aventure du prime time soap en créant Melrose Place aux côtés d’un des producteurs phares des années 70-80, Aaron Spelling. Initiée comme une série dérivée de Beverly Hills, Melrose Place va très vite s’en émanciper pour devenir comme on dirait aujourd’hui une vraie série “what the fuck”…

Melrose Place est tout simplement le nom d’une résidence située sur Melrose Avenue à Los Angeles et où cohabite toute une galerie de personnages. Ceux qui ont vus les premières épisodes de la série n’ont pas manqué de remarquer combien la série était différente à ses débuts. Réalistes, tentant d’aborder le quotidien d’une génération qui a du mal à joindre les deux bouts, Melrose Place est tout sauf fun. Tout sera corrigé en milieu de saison 1 quand la série devient petit à petit un soap, et surtout avec l’arrivée de la comédienne révélée par Aaron Spelling dans Dynastie : Heather Locklear.

A lire aussi : On a redécouvert Knots Landing … une des meilleures séries des années 80 ?

Amanda est dans la place

A l’image de l’arrivée de Donna Mills dans la série Knots Landing, l’introduction de Amanda Woodward jouée par Heather Locklear va booster la série et la rendre complètement dingue. Il faut dire que la comédienne, créditée au générique durant 7 saisons comme “super guest”, est une habituée du prime time soap puisqu’elle a incarné Sammy Jo dans Dynastie. Durant les années 80, le genre est très présent à la télévision, dans les années 90, Melrose Place en sera le seul véritable héritier.
A partir de son arrivée, les intrigues partent de plus en plus dans tous les sens. Comme Abby dans Knots Landing, Amanda n’est pas la méchante caricaturale qu’on aimait dans les années 80, des JR (Dallas) ou Alexis (Dynastie). Amanda est une femme qui sait ce qu’elle veut et est prête à tout pour l’obtenir.

Mais un événement scénaristique en saison 2 va entraîner la série dans les excès qui ont fait son charme : l’accident de voiture de la maîtresse de Michael Mancini, Kimberly Shaw.

Une sortie de route pour Kimberley, pas pour la série

Tout bon soap a besoin de son méchant. Le psychopathe est un ressort bien connu des soaps de journée (Sheila Carter dans Les feux de l’amour par exemple). Melrose Place aura le sien, une vraie tarée comme on dit : Kimberly jouée par l’excellente Marcia Cross (Desperate Housewives).
Son personnage est la maîtresse puis nouvelle compagne de Michael Mancini mais elle sera victime d’un grave accident de la route. Présumée morte, elle reviendra bien décidée à se venger de son amant mais aussi … d’un peu tout le monde. On sent que les choses vont commencer à basculer dans une scène devenue culte.

Dans la saison suivante, la 3ème, Melrose Place connaîtra ses plus grands moments notamment grâce au personnage de Kimberly qui vrille totalement. Hantée par les visions d’un dénommé Henry, Kimberly tente de tuer tout le monde dans un moment que n’aurait pas reniés Dallas ou Dynastie.

Difficile après de faire mieux. Mais même si la série a atteint des sommets avec cette saison, d’autres grands moments suivront dans la série : Kimberly piége Peter dans un asile, la mort de Brooke, le passé d’Amanda qui la poursuit, la tentative de meurtre de Peter contre Amanda, … Mais incontestablement, la série ne sera plus la même après le départ de Marcia Cross en saison 5. Les auteurs tenteront bien de lui trouver des successeurs mais en vain.

Deux tentatives de poursuivre la série

Il faut noter que Melrose Place a donné naissance à deux séries dérivées, courtes toutes les deux. Models Inc, centrée sur le personnage de Hillary, maman de Amanda et incarnée par la cultissime Linda Gray de Dallas, ne connaîtra que deux petites saisons.

En 2009, la CW tente de relancer la série avec une nouvelle génération, Melrose Place Nouvelle génération en France. Centrée sur le meurtre de Sydney en début d’épisode 1 (alors qu’elle est censée être morte dans la première série), Melrose Place 2009 ne parviendra jamais à renouer avec ce qui a fait le sel de la série dont elle est une vraie suite. A la différence de la première série, l’arrivée de Heather Locklear ne parviendra pas à sauver la série qui s’arrête après 1 saison.

Forte de ses 226 épisodes, Melrose Place restera comme un des grands soaps des années 80-90. Peu de grandes réussites à la même époque, les tentatives ont toutes échoué (Central Park West ou Titans). Mais la série a su rester fun durant ses 7 saisons que l’on revoit toujours avec beaucoup de plaisir.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneSéries Tv

La Flamme : mais d'où vient la "Jean Guile" ?

À la uneBrèvesSéries Tv

Sauvé par le gong : le revival arrive le 25 novembre

À la uneCultureSéries Tv

Pas de troisième saison pour "Mindhunter" de David Fincher

À la uneCultureMédiasSéries Tv

5 éléments pour comprendre... ce qu'est le Saturday Night Live

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux