En pleine phase de cession de ses actifs média, le groupe Lagardère s’apprêterait prochainement à vendre la chaîne télévisée Gulli. Cette vente s’inscrit dans un projet de réorganisation des activités média du groupe.

C’est un grand chamboulement que traverse actuellement l’empire fondé par Jean-Luc Lagardère. Dans une politique de migration de ses activités, le groupe Lagardère est en train de céder plusieurs de ses propriétés importantes du paysage médiatique français. Après la vente de nombreux titres presse et radio en République Tchèque, Pologne, Slovaquie et Roumanie, le groupe s’attaque maintenant à la cession de ses chaînes télévisées.

Disposant déjà de chaînes comme Mezzo ou MCM, Lagardère serait sur le point de céder Gulli, première chaîne télévisée jeunesse. Plusieurs groupes seraient ainsi déjà intéressés par le rachat. Parmi eux, SFR mais aussi Vivendi, TF1, M6 et Mediawan ont manifestés leur intérêt pour la chaîne.

Le plus grand chez les plus petits

Il faut dire que l’enjeu est de taille puisque Gulli est l’une des seules chaînes rentables de la TNT. La première chaîne télévisée jeunesse de France représente en effet à elle seule plus de la moitié des revenus télévisuels du groupe. Lagardère Active compte déjà parmi ses actifs des chaînes jeunesses comme Canal J et Tiji bien qu’elles soient payantes.

Fondée en 2005, la chaîne Gulli est née de l’association de France Télévision et Lagardère Active avant d’appartenir complètement à cette dernière en 2014.  Première chaîne de télévision pour les enfants de 4-10 ans, elle totalise 6 millions de téléspectateurs journaliers et 19.4% d’audience lors des sorties d’école. En 2018, la Grande Enquête des Marque familles la désigne chaîne télévisée préférée des parents pour les programmes jeunesse. Espérons qu’il en soit de même après cette passation qui risque de faire du remous dans nos télévisions.

A voir aussi : Lagardère Active met en vente dix magazines

Sources :