Ce n’est plus totalement la peine de présenter la capitale française, Paris, Ô ville lumière, dont chacun connait les principaux monuments. Et pourtant, de nombreux petits recoins sont inconnus de beaucoup. Ultra bien desservie, Paris est accessible de tout un chacun. C’est vraiment l’épicentre, lorsqu’il s’agit de voyage, que ce soit via les routes, ses nombreuses gares ou les aéroports. Au delà de ce fait, Paris est une référence d’histoire, de culture, d’ouverture d’esprit. Il y a tant d’endroit à voir qu’il va être difficile de n’en sélectionner que quelques uns. Éloignons nous alors des grands classiques que sont la Tour Eiffel, le Louvre ou les Champs-Élysées, et penchons nous sur les petites rues discrète qui font le charme de la ville  de l’amour.

Le Marais

C’est un quartier parisien historique, il se situe dans le troisième et le quatrième arrondissement, sur la rive droite. Véritable attraction touristique, il s’y concentre un nombre incalculable de lieux historiques, de grands magasins ou de cafés.

La façade du Carreau du Temple

La façade du Carreau du Temple

Parmi les lieux historiques, on retrouve la Place des Vosges, emblème du quartier d’un point de vue monumentale. La place est classée comme un monument historique, elle est aussi connue pour être le lieu de résidence de plusieurs personnalités issues du monde politique, artistique ou médiatique. En revanche, elle est très rapidement prise d’assaut par les parisiens aux moindres rayons de soleil et devient rapidement bondée. Parmi ces lieux, on retrouve aussi les Musées Picasso et Carnavalet. Ce premier a été restauré il y a peu, tandis que le second est le musée municipal de Paris consacré à l’histoire de la ville. Il retrace les origines de la ville lumière à nos jours au travers de collections exceptionnelles.

Vue depuis le centre de la Place des Vosges

Vue depuis le centre de la Place des Vosges

D’un autre point de vu, il y a le Marché des Enfants-Rouges, et le Carreau du Temple. Le Marché est le plus ancien marché couvert de la capitale, encore en activité. Il se situe à la limite nord du Marais, Rue de Bretagne. Il est lui aussi classé comme monument historique, après avoir été menacé de destruction. Quant au Carreau du Temple, c’est devenu un lieu culturel et sportif dédié aux modes de vie et aux nouveaux usages urbains. C’était lui aussi un marché couvert au XIXème siècle qui a été sauvé de la démolition par la mobilisation citoyenne.

L'intérieur du Marché des Enfants Rouges

L’intérieur du Marché des Enfants Rouges

Au delà de ces monuments, Le Marais recueille un nombre incalculable de cafés, ou des bars, qui font son charme. Ce sont des endroits où il fait toujours bon de s’attarder. Classique pour les parisiens, ils sont de réelles instituions du quotidien.

L’arrondissement du Luxembourg

Appelé plus communément le sixième arrondissement, ou le Quartier Latin,  il est constitué de plusieurs quartiers :

Le Quartier de la Monnaie, il longe la seine et fait en partie face à l’île de la Cité (où se retrouve la cathédrale Notre-Dame de Paris).

Le Quartier Notre-Dame-des-Champs, le plus au sud. Il est constitué de nombreux hôtels particuliers plus impressionnants les uns des autres, on y retrouve notamment les grandes enseignes de l’institution parisienne avec les locaux de la Sorbonne ou ceux d’Assas, non loin du Panthéon.

L'université de la Sorbonne

L’université de la Sorbonne

Le Quartier de l’Odéon, l’une des références de la Rive Gauche. Très vivants, non loin du Jardin du Luxembourg dont il est à la bordure. Il est constitué d’un nombre incalculable de librairie, de cafés, de cinémas, d’artiste en tout genre. Il incarne le romantisme parisien.

Le Quartier Saint-Germain-des-Prés, sûrement le plus connus des quatre cités. C’est un lieu sacré d’un point de vue touristique, on y retrouve des cafés historiques importants. Pour ne citer qu’eux : Le Café de Flore ou Les Deux Magots. D’un point de vue littéraire, c’en est le centre. Les plus grandes maisons d’éditions y ont leur siège, et le quartier a toujours été fréquenté par des philosophes et des littéraires d’exceptions. S’y retrouve de nos jours un grand nombre de boutiques de luxe, malgré cette évolution, ça reste un incontournable parisien.

Le Café de Flore

Le Café de Flore

Les Batignolles

C’est un quartier historique, d’où sont issus un nombre très important d’écrivain, Emile Zola ou Paul Verlaine pour ne citer qu’eux. Ces personnalités qui faisaient parties du Groupe des Batignolles avaient pour habitude de flâner dans ce quartier ou dans les cafés qui y sont installés. Jacques Brel a écrit sa célèbre chanson Ne me quittes pas en arrivant à Paris, dans la cité Lemercier.

Le Square des Batignolles

Le Square des Batignolles

Il faut aussi s’attarder sur le Square des Batignolles, dans le 17ème arrondissement. Il a été conçu comme un jardin à l’anglaise, vallonné, avec une grotte, une rivière, une cascade et un lac miniature. On y retrouve une végétation très exotique qui fut plantée pour montrer la puissance du second Empire, afin de démontrer la capacité qu’eut Paris à faire vivre des espèces venant de tous les horizons climatiques. Actuellement, la ville de Paris fait perdurer ce jardin dans le pur style Haussmannien.

 

 

À lire aussi : City-break : un week-end à Copenhague