À la uneActualitéFranceSanté

Le cœur artificiel du deuxième patient a planté

Le deuxième patient possédant un cœur artificiel est mort le 12 mai, a annoncé ce lundi dernier l’entreprise Carmat qui a conçu le cœur.

Le tout premier cœur artificiel total Carmat a été implanté le 18 décembre 2013, à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris. C’est dans le cadre d’un essai clinique, autorisé par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qu’a été effectué cette transplantation. Au total, cinq patients en insuffisance cardiaque terminale, menacés de mort, sont devenus les possesseurs de ces prothèses. Le premier essai se finira tragiquement : le patient, Claude Dany âgé de 76 ans, décédera moins de trois mois après l’opération. Le deuxième patient, un homme âgé de 68 ans souffrant d’insuffisance cardiaque terminale a reçu la pompe cardiaque Carmat le 5 août 2014 à Nantes.

Le tout premier cœur artificiel total CARMAT a été implanté le 18 décembre 2013, à l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris

Le tout premier cœur artificiel total CARMAT a été implanté le 18 décembre 2013, à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris

Pour cette deuxième opération, les médecins avaient “choisi un malade plus jeune, aux fonctions rénales et hépatiques encore peu atteintes, et avec une bonne fonction pulmonaire”, d’après Alain Carpentier, le chirurgien et cardiologue français qui gérais le processus de transplantation. Le patient était rentré chez lui dès qu’il avait pu “disposer d’une autonomie complète”, c’est-à-dire “gérer lui-même” un “appareil portable” qui pesait trois kilos et comprenait deux batteries d’approvisionnement en électricité du cœur artificiel et un boîtier de contrôle. Par la suite, ce deuxième patient menait une “vie normale”, avaient assuré les équipes médicales en janvier.

Proffesseur Carpentier, chirurgien et cardiologue français qui a implanté le cœur artificiel au deuxième patient

Proffesseur Carpentier, chirurgien et cardiologue français qui a implanté le cœur artificiel au deuxième patient

Le soir du 1er mai, le patient se sent mal. Il sera hospitalisé à Nantes, dans le même où le cœur artificiel lui a été transplanté, suite d’une “insuffisance circulatoire”. Il sera immédiatement placé sous assistance cardio-respiratoire. Après avoir analysé son état, l’équipe médico-chirurgicale constatera une “dérive fonctionnelle de la prothèse”. Autrement dit, le cœur artificiel qui fonctionnait jusqu’à ce jour très bien depuis près de neuf mois, a connu un soucis et ne pouvait lus fonctionner comme pompe cardiaque.

Les médecins décideront alors de remplacer ce cœur artificiel par un nouveau le 2 mai. Au début, les effets positifs tels que le rétablissement de la circulation sanguine ont été constatés par les médecins. Pourtant, “des complications polyviscérales post-opératoires se sont installées”, causant la mort du patient dans l’après-midi. “Nous nous associons à la douleur des proches du patient et souhaitons rendre hommage à ce dernier qui a vécu près de neufs mois avec sa prothèse cardiaque en menant une vie quasi normale auprès des siens. Cet événement est à situer dans la contexte de la phase d’essai de faisabilité d’un dispositif extrêmement innovant pour les malades souffrant d’insuffisance cardiaque terminale. La société reste résolument confiante dans la capacité de la prothèse et renouvelle l’engagement total de ses équipes dans ce sens”, a déclaré Marcello Conviti, directeur général de Carmat.

Le communiqué de Carmac annonce que la société analyse actuellement les données du cœur artificiel “dans le respect du protocole de l’essai clinique, afin d’identifier les causes possibles du décès et d’assurer des conditions de sécurité maximale pour le troisième patient implanté”. En attendant, un troisième cœur artificiel avait été implanté le 8 avril par l’équipe Georges-Pompidou de Pari, a annoncé la société Carmat le 28 avril.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneEconomie

Crypto pour les nuls : #1 Qu'est-ce qu'une cryptomonnaie?

À la uneActualitéEnvironnement

Pollution : Une nappe d’hydrocarbures de 35 kilomètres au large de la Corse

À la uneActualitéInternational

Prix Pulitzer : Une récompense spéciale pour la jeune femme qui a filmé le meurtre de Georges Floyd

À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux