À la uneActualitéHigh TechPop & Geek

Etats-Unis – Japon : le choc des robots titans

Le constructeur japonais de robots géants Suidobashi a accepté dans une vidéo Youtube le défi de son rival américain MegaBots : « nous avons un robot géant. Vous avez un robot géant. Vous savez ce qu’il doit se passer »

Les deux robots sont opérés depuis un cockpit par un humain. Celui de MegaBots, Mark II, pèse 6800 kilogrammes, est armé de gigantesques fusils de paintball et nécessite deux personnes pour fonctionner. Avec ses allures d’appareil de chantier, il se démarque considérablement de son concurrent, qui paraît techniquement plus avancé.

Le robot japonais, Kurata, est lui bien plus léger, « seulement » cinq tonnes, n’a besoin que d’un seul pilote, et est équipé d’un double-canon Gatling cadencé à 6000 tirs/minute qui tire des billes de peinture.

crédit : clubic.com

crédit : clubic.com

L’an dernier, l’entreprise américaine MegaBots avait lancé une campagne de crowdfunding ratée dont l’objectif ambitieux était fixé à 1,8 millions de dollars. Le PDG de Suidobashi ne s’est cependant pas laissé démonter, déclarant : « Nous ne pouvons laisser aucun autre pays gagner. Les robots géants sont partie intégrante de la culture japonaise ».

Let them fight !

Il reste un an à chacune des sociétés pour améliorer leur robot, en vue d’un combat qui devrait avoir lieu en juin prochain, mais dont les modalités restent à définir.

Suidobashi a toutefois pris les devants en diffusant une vidéo de présentation de son robot, dans une sorte de « manuel d’utilisateur » :

Espérons qu’aucun malheur ne survienne, il existe un risque indéniable pour que les pilotes de ces engins se retrouvent blessés… mais le rendez-vous est pris.

Related posts
À la uneActualitéCultureSociété

Byte ou le retour de Vine !

À la uneActualitéArt / Expo

Le Club Rennais Aquariophile fait son show !

À la uneActualitéEconomie

Apple Pay disponible chez le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel, vers une fin des cartes de crédit ?

À la uneCultureMusique

The Geek & VRV : après les Etats-Unis, ils s'attaquent à la France

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux