Equitation

Comment mettre en place son manège équestre ?

Pour permettre à vos chevaux de travailler dans des conditions optimales, vous devez procéder à la mise en place d’un manège équestre. Les avantages de cette installation sont multiples et très variés. Mais avant d’entamer la construction, vous devez penser à plusieurs éléments, dont le type de sol à choisir. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider dans votre projet.

Les avantages de proposer un manège intérieur au sein de votre écurie

Le manège équestre est un aménagement indispensable dans une écurie qui se veut professionnelle. C’est une sorte d’installation qui permet aux chevaux de travailler régulièrement dans de très bonnes conditions. Il sert également d’espace pour les cours d’équitation. Les grandes écuries y reçoivent généralement des amateurs qui souhaitent s’initier aux activités hippiques.

Le manège équestre peut aussi servir de terrain d’entraînement pour les cavaliers professionnels. Dans ce cas, il suffit d’y aménager les installations nécessaires telles que les sauts d’obstacles. Les manèges ne doivent pas être confondus avec les carrières équestres. Ces dernières sont généralement beaucoup plus grandes et dédiées à un usage plus professionnel. Elles peuvent recevoir des compétitions et des événements officiels. Le manège équestre a quant à lui l’avantage d’être accessible pendant toutes les saisons de l’année. Il est recouvert d’un toit, permettant ainsi aux chevaux, aux cavaliers et aux amateurs de travailler sans craindre la pluie, le soleil et la neige. Il est généralement éclairé, permettant ainsi aux professionnels de s’exercer même pendant la nuit.

Les différents types de sols pour votre manège équestre

Pour la mise en place de votre manège équestre, vous avez le choix entre plusieurs types de sols. Selon vos objectifs, vous pouvez opter pour :

  • le sable,
  • la terre battue,
  • les revêtements synthétiques,
  • les copeaux de bois.

Chacune de ces solutions présente des avantages, mais aussi des limites à prendre en considération pour un choix avisé.

Le sable

Préconisé par la plupart des propriétaires de carrières et de manèges équestres, le sable offre de nombreux avantages. Il propose une absorption remarquable des chocs, et permet aux chevaux de travailler en toute sécurité. Cependant, il requiert un entretien régulier afin d’éviter la formation de poussière. Pour le sol de votre manège équestre, vous devez éviter de choisir n’importe quel type de sable, au risque d’entraîner la détérioration des sabots de vos chevaux. Le revêtement de votre installation doit être adapté aux conditions de travail de vos équidés. Pour cela, privilégiez le sable de silice. Il est moins abrasif, et n’abîme pas la corne des sabots.

La terre battue

Appréciée pour sa praticité, la terre battue propose une surface résistante et stable. Elle permet aux chevaux de travailler dans des conditions optimales pendant toutes les saisons de l’année. Toutefois, elle devient assez glissante en cas de pluie. La terre battue est aussi difficile à entretenir. Un hersage régulier est nécessaire pour éviter la formation d’ornières et de trous.

Les revêtements synthétiques

Alternative plus récente aux sols naturels, le revêtement synthétique est actuellement très demandé par les propriétaires de manèges équestres. Il offre aux chevaux une surface de travail stable et une bonne absorption des chocs. Il s’entretient très facilement, et n’est pas très sensible aux aléas climatiques. La seule limite de ce type de sol est son coût très élevé par rapport à la moyenne.

Les copeaux de bois

Si vous recherchez une solution économique et écologique pour le sol de votre manège équestre, les copeaux de bois sont faits pour vous. Vous pouvez les faire installer à un prix très abordable. Contrairement à la terre battue, ils sont simples à entretenir. Ils bénéficient également d’une durée de vie relativement acceptable.

Les copeaux de bois garantissent une absorption des chocs satisfaisante, limitant ainsi les risques de blessure de vos chevaux. Toutefois, dans ces certains cas, ils peuvent devenir glissants. Ils sont aussi inappropriés pour certains types de travail, en l’occurrence le saut d’obstacles.

Lequel choisir pour un confort optimal des chevaux et des cavaliers ?

Il n’y a pas de hiérarchie entre les différents types de sols pour un manège équestre. Les facteurs à prendre en compte pour choisir le revêtement idéal peuvent varier d’une écurie à une autre. Si vous privilégiez le confort de vos chevaux et celui de vos cavaliers, vous devez miser sur le sable. Ce type de sol pour manège équestre limite les risques de blessure des équidés. Malgré un travail régulier, leurs sabots restent à l’abri d’éventuelles dégradations. Aussi, en cas de chute, les cavaliers ou les amateurs sont moins exposés à des risques de blessure dans du sable.

Pour faire son choix, un propriétaire d’écurie peut aussi se baser principalement sur la facilité d’entretien. Dans ce cas, le revêtement synthétique sera la meilleure option.

Conseils d’entretien du sol de votre manège

Pour maintenir le sol de votre manège équestre praticable, vous devez l’entretenir régulièrement. Cela passe notamment par plusieurs étapes.

Le hersage

À ce niveau, vous devez vous munir d’une herse. Cet outil vous aide à effectuer le nivellement de la surface, et à aérer le sol dans l’optique d’éviter la formation de zones compactées, d’ornières et de trous. Le hersage doit se faire régulièrement, en fonction du rythme d’utilisation du manège et du type de sol. Par exemple, les revêtements en sable requièrent davantage cette opération que les sols en terre battue.

L’élimination des déjections

Pour conserver le sol de votre manège équestre propre et sain, vous devez procéder à l’élimination des déjections plus fréquemment. En réalité, les déjections contiennent des bactéries et des parasites susceptibles d’être nocifs pour les cavaliers et les chevaux. Pour des motifs sanitaires, prenez l’habitude de les ramasser, et de les évacuer en dehors de l’espace de travail.

L’arrosage du sol

Cette opération est une étape cruciale de l’entretien d’un manège équestre. Elle favorise la réduction de la formation de poussière au sein de l’écurie, et contribue à l’amélioration de la qualité de l’air. L’arrosage doit se faire en fonction des conditions climatiques et du type de sol. Si vous avez un manège équestre avec un revêtement de sol en sable, vous devez prévoir cette opération plus fréquemment.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéEquitationSport

L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

ActualitéEquitationSport

Comment bien choisir son centre équestre ?

ActualitéEquitationSport

Quelles sont les 7 principales disciplines de l'équitation western ?

ActualitéEquitationSport

5 accessoires essentiels pour le cheval auxquels on ne pense pas

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux