ActualitéEquitationSport

Qu’est-ce que la voltige ?

La Fédération française d’équitation communique la liste des couples qui représenteront la France en voltige à Berne du 15 au 21 juillet. Il s’agit de championnats d’Europe pour les Juniors et Young vaulters et de championnats du monde pour les Seniors. Focus sur cette discipline équestre.

Ce sport extrême mélange à la fois exigence, précision et complicité avec son cheval. Pour du simple loisir comme pour de la compétition, cette discipline équestre est variée et l’on peut la retrouver dans de nombreux domaines. Elle peut être pratiquée seul, en duo ou en groupe. Une équipe peut comprendre jusqu’à douze personnes, mais seules trois personnes peuvent se trouver en même temps sur le cheval.

La voltige, une discipline à part entière

La voltige à cheval, également appelée voltige équestre, est une discipline qui combine l’acrobatie, la gymnastique et l’équitation. Elle se pratique sur un cheval au galop qui se déplace en cercle, généralement tenu par un longeur au centre du cercle. Les figures peuvent être effectuées seul (voltigeur individuel), en duo (pas-de-deux), ou en équipe.

Pour pratiquer cette discipline, trois acteurs sont essentiels :

  • Le cheval : on choisit une monture généralement calme, bien dressée et capable de maintenir une allure régulière et fluide au galop. Il est souvent tenu en longe par un longeur qui contrôle sa vitesse et sa direction.
  • Le longeur : il joue un rôle essentiel car il tient la longe et contrôle le cheval. Grâce à lui, le cheval maintient une allure constante et assure la sécurité du voltigeur.
  • Le voltigeur : c’est le nom que l’on donne à l’athlète qui effectue des figures acrobatiques sur le cheval. Il doit avoir des compétences en gymnastique, en équilibre et en coordination.

On retrouve dans la voltige plusieurs figures qui peuvent être statiques (le voltigeur maintient une position) ou bien dynamiques (le voltigeur effectue des mouvements ou des transitions entre les positions). Les plus pratiquées sont les suivantes :

  • À genoux : Le voltigeur se tient à genoux sur le dos du cheval.
  • À cheval debout : Le voltigeur se tient debout sur le dos du cheval, souvent en équilibre sur une ou deux jambes.
  • Le moulin : Le voltigeur effectue des rotations autour de la poignée de voltige.
  • Le saut de l’ange : Le voltigeur saute du sol ou d’un autre support pour atterrir sur le dos du cheval en mouvement.
  • Figures acrobatiques : Salto avant ou arrière, flips, et autres mouvements gymniques.

Comment est apparue la voltige ?

À travers d’anciennes peintures, on sait que les Hommes effectuaient déjà des figures à cheval dans l’Antiquité. Se tenir debout, sauter sur un cheval au galop : ces exercices se sont développés et établis à travers le temps, de la Rome Antique aux guerres russes des cavaliers cosaques.

Mais ce sport a eu une reconnaissance mondiale lors des Jeux Olympiques de 1920. On appelait à l’époque les voltigeurs des « cavaliers artistiques ». Avant, les participants étaient uniquement des militaires. La voltige s’est ensuite développée en un sport populaire de plus en plus reconnu. Apprécié par les enfants, facilitant le passage à la vraie pratique de l’équitation, ce sport s’adresse aussi aux adultes. Grâce au nombre croissant de clubs de voltige et à l’organisation de concours, la voltige commence enfin à se faire connaitre à sa juste valeur en tant que discipline sportive à part entière.

La voltige en concours

Les épreuves de voltige des concours de club se basent des compétences élémentaires de mise en selle. Ce sont des épreuves qui permettent aux voltigeurs ainsi qu’aux longeurs de se former en suivant une certaine progression dans un esprit ludique et créatif.

Pour ce qui est des épreuves de voltiges des concours amateurs et pros, ce sont des épreuves déterminées par le niveau de difficulté.

Les performances sont jugées sur :

  • La technique : Précision et maîtrise des figures.
  • L’artistique : Fluidité, expression artistique et synchronisation avec la musique.
  • La difficulté : Complexité et variété des figures réalisées.

    Basées sur l’aspect compétitif de la discipline, ces épreuves permettent de mettre en évidence l’expertise des voltigeurs.

    À lire aussi : Qu’est-ce que le « cheval bâton », une discipline en pleine expansion ?

    About author

    Journaliste
    Related posts
    ActualitéSanté

    Attendre 2h après manger pour se baigner, ça sert à quelque chose ?

    ActualitéSociété

    C’est quoi le “meetcoin”, la nouvelle technique pour draguer “respectueusement” ?

    ActualitéInternationalPolitique

    Est-ce la première fois qu'un président renonce à se représenter à sa succession ?

    ActualitéFrancePolitique

    Comment sont protégés les hommes et femmes politiques français ?

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux