ActualitéFrancePolitique

Comment sont élus les députés européens ?

Les élections européennes ont lieu du 6 au 9 juin 2024. À l’issue de ces votes, 720 eurodéputés seront élus pour mener à bien les missions qui leur seront confiées.

Le compte à rebours est lancé. Dans un peu plus d’un mois, du 6 au 9 juin 2024, les 10ème élections européennes auront lieu, 45 ans après les premières. Le 9 juin, les Français éliront leurs députés européens. Pour ce faire, chaque citoyen éligible de voter, a pu s’inscrire sur les listes électorales, jusqu’à vendredi dernier. Les élections européennes sont un événement crucial dans le bon fonctionnement de l’Union européenne (UE). Ce vote offre aux citoyens de chaque État membre de l’UE, la possibilité de choisir leurs représentants au Parlement européen.

5 années pour 720 eurodéputés

Comme leur nom l’indique, les élections européennes visent à élire les eurodéputés de l’Union européenne. Ces derniers votent lors de leur mandat, les lois pour décider de l’avenir de l’Europe. Depuis 1979, un député européen est élu par suffrage universel direct tous les 5 ans.

Contrairement à de nombreux systèmes électoraux nationaux, les élections européennes fonctionnent selon un système de représentation proportionnelle. Cela signifie que le nombre de sièges remportés par chaque parti est proportionnel au nombre de votes qu’il reçoit dans chaque État membre. En d’autres termes, la répartition des sièges dépend de la population de chaque pays. Si jusqu’ici le Parlement européen était composé de 705 eurodéputés, répartis en 7 groupes politiques, il en comptera désormais 720. L’Allemagne en dispose de 96 tandis le Luxembourg, Chypre et Malte en comptent 6 chacun, le minimum de sièges accordés. Quant à la France, plus que les années précédentes, 81 députés européens seront élus.

Des listes, des sièges et des quotas

Chaque État membre a le pouvoir de décider de la façon dont il organise ses élections européennes, tout en respectant le principe de proportionnalité. Les pays utilisent une ou plusieurs circonscriptions électorales pour leurs élections. Les électeurs votent pour des partis politiques plutôt que pour des candidats individuels. Chaque parti soumet une liste de candidats, ordonnée selon sa préférence. En France, les listes sont fermées et doivent chacune comporter 81 noms ; les électeurs ne peuvent pas changer l’ordre des candidats.

Une fois que les votes sont comptés, les sièges sont répartis entre les partis en fonction du nombre de voix qu’ils ont obtenues. Ils sont de la même manière attribués aux candidats en haut de la liste de chaque parti jusqu’à ce que tous les sièges qu’ils ont remportés soient pourvus. Depuis cette année, l’Union européenne a même établie un seuil d’attribution des sièges de 2 à 5% pour les circonscriptions de plus de 35 sièges. En ce sens, une liste qui obtient 15 % des voix dans un pays doit remporter 15 % des sièges disponibles. De la même manière qu’une liste qui obtient un score inférieur au seuil n’obtient aucun eurodéputé. Mais chaque Etat membre est libre de fixer un seuil électoral, tant que celui-ci ne dépasse pas 5 %. 

Des élections sur 4 jours

En France comme dans d’autres États membres, les électeurs vont se rendrent au bureau de vote dimanche 9 juin. Mais pour d’autre, ce sera déjà fait. En réalité, même le scrutin européen respecte ses traditions électorales. À titre d’exemple, les Néerlandais iront aux urnes les premiers, dès le jeudi 06 juin. Si le mercredi est considéré comme un jour de vote traditionnel au Pays-Bas, cette année, ils changeront leurs habitudes. Le vendredi, ce sera au tour de l’Irlande et de la République tchèque. Le week-end, les autres États membre iront accomplir leur devoir civique. Les premiers résultats ne pourront être dévoilés qu’au soir du 9 juin, une fois les bureaux de tous les États membres fermés.

Ce sont 450 millions de citoyens européens qui devront aller voter. La Belgique, la Bulgarie le Luxembourg et la Grèce ont pour leur part instaurer le vote obligatoire.

À lire aussi :  C’était le 21 avril 1944… les femmes obtenaient le droit de vote

Les députés européens devant leurs fonctions

Une fois élus, les eurodéputés vont à leur tour procéder à un vote. Ils vont élire leur président du 16 au 19 juillet. À la suite de cette première mission, ils désigneront dans les semaines suivantes le président de la Commission européenne, dont le post est actuellement occupé par Ursula von der Leyen. Mais leur rôle est plus important sur le long terme puisqu’ils représente la force politique de leur pays au sein du Parlement européen. Tous réunis, ils exerceront leurs pouvoirs législatif, budgétaire et de contrôle politique durant les cinq prochaines années.

Les eurodéputés ont également une obligation de transparence. En effet, ils doivent adresser à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), une déclaration de situation patrimoniale. Celle-ci représente un communiqué qui recense l’ensemble de leurs biens mobiliers, immobiliers et financiers. Par ailleurs, depuis 2019, les députés européens ne peuvent plus cumuler leur mandat parlementaire avec une fonction exécutive locale, celle d’être maire par exemple.

Être éligible pour voter

Pour avoir le droit de voter en France, vous devez remplir certains critères:

  • Disposer de la nationalité française
  • Être majeur ou avoir au moins 18 ans la veille du 1er tour de l’élection
  • Habiter en France
  • Jouir de ses droits civils et politique, excluant les personnes condamnées
  • Être inscrit sur les listes électorales françaises dont vous devez faire la demande

À lire aussi : Quelles sont les différentes étapes de formation d’un gouvernement ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSociété

5 conseils pour bien se préparer aux examens

France

Explorez les nouvelles tendances de design pour les tables de chevet en 2024

ActualitéCinéma

5 choses à savoir sur "Furiosa" le nouveau volet de la saga "Mad Max"

À la uneMédiasPolitique

C'est quoi le projet de fusion entre France Télévisions et Radio France ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux