EconomieFrance

Covid-19 : la Française des Jeux est sortie « illico » de la crise

La Française des Jeux grimpe en Bourse et reprend sa place. En effet, le groupe FDJ a été très réactif pendant la crise économique et sanitaire du Coronavirus pour éviter une trop forte chute des marges. La société de jeux d’argent et de hasard est sortie de la crise brillamment et elle a même retrouvé son niveau d’activité d’avant-confinement. Explications.

Une reprise plus que brillante

La FDJ a surmonté la crise avec brio et depuis mi-juin l’entreprise historique de jeux d’argent a même déjà retrouvé sa place. Depuis le déconfinement, la reprise de l’opérateur a été progressive mais totalement positive. C’est d’ailleurs tout l’univers du jeux qui a repris vie grâce au retour des compétitions sportives. Paris sportifs ou hippiques, grilles de grattage, loto, les points de vente de jeux d’argent classiques ont vu leurs activités reprendre rapidement.

Mais il faut savoir que le monde des jeux d’argent n’était pas totalement à l’arrêt pendant le confinement et cela grâce aux sites de jeux en ligne. Poker, jeux de hasard, meilleur casino en ligne au Canada, jeux de grattage virtuels, rami, belote, les joueurs pouvaient tout à fait s’amuser sur la toile depuis leur canapé grâce à un simple ordinateur et une connexion Internet.

Une grande résistance

Pour le premier semestre de l’année, il est possible d’observer que le recul des mises a été assez limité par rapport à l’année dernière et cela malgré la crise et les mesures de confinement. Mais ce qui est impressionnant c’est l’excédent brut d’exploitation du groupe dont la rentabilité n’a baissé que de 0,4 % entre la fin mars et la mi-juin. Autrement dit, la Française de Jeux a fait preuve d’une grande résistance face à l’épidémie ce qui est une bonne chose pour notre économie.

Un gain élevé en Bourse

L’action FDJ présentait une hausse de plus de 10 % en Bourse ce matin. Ceci la ramène au-dessus des 30 euros comme avant le début de l’épidémie. En outre, le titre a gagné 27 % depuis le début de l’année 2020 mais l’indice CAC 40 a baissé de 18 %.

En conclusion, les jeux d’argent et de hasard ne sont pas prêts de rendre les armes à cause de la crise du Covid-19. Les Français aiment jouer, parier, miser et gagner et cela que ce soit en ligne ou dans les points de vente classiques.

Related posts
À la uneActualitéFrance

Airbnb dit stop aux soirées non autorisées dans ses logements

À la uneActualitéFranceRégions

Nestlé accusé d'avoir tué des milliers de poissons dans l'Aisne

À la uneActualitéFootFranceMédiasSport

Ligue des Champions : Eric Di Meco refuse de commenter la finale si Paris se qualifie

À la uneActualitéFranceInternationalPolitique

Dans un climat de tension, Erdogan accuse Macron de "colonialisme "

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux