À la uneSéries Tv

[Culte] Une histoire de Doctor Who: the fourth Doctor

Notre rétrospective se poursuit avec celui qui est resté le plus longtemps dans les habits du Doctor. Place à Tom Baker, the fourth Doctor.

The Fourth Doctor : Tom Baker (1974-1981): The Fourth Doctor restera sur les écrans durant sept ans, ce qui fait de lui le Doctor à la plus longue longévité jusqu’à aujourd’hui. Sa grande popularité ne faiblit jamais et il ne perd son titre de Best Doctor qu’à trois occasions : au profit de Seven (Silvester McCoy) en 1990 et Ten (David Tennant) en 2006 et 2009.

Les premières saisons font clairement les yeux doux au genre de l’horreur (références à Frankenstein, momies Jekyll et Hide…). Cette propension pour l’horreur et la violence seront vivement provoquées et plus tard, la série prend un virage sensiblement plus léger, avec plus d’humour et de magie. [youtube id=”1fnzcAFy8d8″]

Ses compagnons : Sarah Jane reste aux côtés du Doctor jusqu’à The Hand of Fear (14×02). Elisabeth Sladen souhaite quitter la série, mais le scénaristes ne peuvent se résoudre à tuer ce personnage si important dans l’histoire de Doctor Who. Son départ n’en est pas moins tragique, sans un véritable au revoir. Cette délicate situation ne sera pas éludée lorsque Sarah Jane retrouve Ten dans School Reunion (2×02).

Harry Sullivan (Ian Marter), militaire et scientifique rattaché à UNIT, croise la route du Doctor dans Robot (12×01), le premier épisode du Fourth Doctor : un homme très vieille école et le parfait stéréotype de l’homme anglais. Il décide de quitter le Tardis dans Terror of the Zygons (13×01).

C’est alors au tour de Leela (Louise Jameson) de rentrer en scène (The Face of Evil 14×04). Les producteurs souhaitaient voir évoluer un personnage primitif et intelligent qui apprendrait du Doctor. Habillée de peaux de bêtes, elle porte un couteau et dispose de poisons qu’elle n’hésiterait pas à utiliser si elle était menacée. Dans The Invasion of Time (15×06), elle tombe amoureuse d’un habitant de Glalifrey et décide de rester à ses côtés. Tom Baker n’était pas très fan de ce personnage, la trouvant trop violente. Louise Jameson avouera qu’il fut assez froid avec elle lors du tournage des  premiers épisodes.

K-9, un robot canin, entre en scène dans The Invisible Enemy (15×02). Ce personnage devient populaire et aura droit à son spin-off : K-9 and Compagny (1981). Il est également présent dans The Sarah Jane Adventures et est aux côtés de Sarah Jane dans School Réunion auprès de Ten. Le fidèle K-9 quitte le Doctor dans Warrior’s Gate (18×06).

Romana (Mary Tamm et Laila Ward) découvre l’univers du Doctor dans The Ribos Operation (16×01). Romana est une Time Lady. Elle est tout d’abord interprétée par Mary Tamm et est tout l’opposée de Leela. Hautaine, elle considère tout d’abord le Doctor avec mépris avant d’apprendre à le respecter. Mais la personnalité de ce personnage finit par laisser Mary Tamm qui décide de quitter la série. Mais les producteurs ne veulent pas disparaître le personnage et décident de lui faire subir une régénération (The Armageddon Factor 16×06). L’actrice est alors remplacée Lalla Ward (Destiny of the Daleks 17×01). La relation avec le Doctor est bien plus proche que lors de sa précédente incarnation, certains fans supposant même une relation amoureuse, bien que cela ne soit jamais présenté ainsi. Dans Meglos (18×02), Romana reçoit l’ordre de revenir sur Gallifrey, mais elle ne peut se résoudre à quitter le Doctor. Dans Warrior’s Gate, elle décide de mener son propre destin dans une dimension parallèle E-Space), plutôt que de retourner sur Gallifrey.

Adric (Matthew Waterhouse), un jeune homme issu de la planète Alzairus qui existe dans l’E-Space, trouve refuge dans le Tardis (Full Circle 18×04). Très intelligent et immature, il est souvent arrogant et il est certainement l’un des compagnons les moins aimés, voire le plus détesté. Il quitte l’aventure très vite dans The Keeper of Traken (18×06).

The Fourth Doctor est enfin rejoint par Tegan Jovanka (Janet Fielding) dans son ultime épisode (Logopolis 18×08). Avec Sarah Jane, elle est la compagne qui a duré le plus longtemps en continue, suivie de très près par Sarah Jane.

Doctor Who 4 Companions

Ses adversaires : les monstres et autres créatures sont bien sûr légion durant ces sept saisons. Parmi eux, on note les Sontarans, clones guerriers à la redoutable efficacité. Les adversaires historiques ne sont pas très présents : seulement un épisode pour les Cybermen (Revenge of the Cybermen (12×05) et seulement deux pour les Daleks (Genesis of the Daleks 12×05 ; Destiny of the Daleks 17×01). Toutefois, Genesis of The Daleks, et surtout le personnage de Davros, créateur des Daleks et que l’on retrouve dans Destiny of the Daleks (17×01), resteront longtemps dans les mémoires. The Master est également de la partie (The Deadly Assassin 14×03, Logopolis 18×08).

Sa fin : dans son ultime épisode (Logopolis), le Fourth Doctor se rend sur la planète Logopolis où des scientifiques font face à un problème qui pourrait détruire l’univers. Le Doctor n’a d’autre choix que de s’allier au Master pour empêcher la catastrophe. Alors qu’il est suspendu à un câble à plusieurs mètres de hauteur, ce dernier lâche et le Doctor tombe à terre. La chute lui est fatale.

Sa personnalité: the Fourth Doctor est bien plus imprévisible et sombre que ces trois précédentes incarnations. Il est aussi celui qui partage une relation étroite avec l’une de ses compagnes : Sarah Jane. Leur amitié sera très forte, on peut même parler de sentiments. Sarah Jane vivra très mal leur séparation et ce qui est parfaitement rendu durant l’ère de Ten (School Reunion 2×02).

Son costume : un chapeau, un manteau et surtout une longue écharpe bariolée enroulée autour du coup, tel est l’accoutrement de ce Fourth Doctor. Accoutrement qui est l’un des plus distinctifs pour ce personnage. Ce look est basé sur le portrait d’Aristide Briand signé Toulouse-Lautrec.

Sa réplique culte : « Would you like a jelly baby ? »

Son acteur : Tom Baker a prêté ses traits au Doctor le plus populaire, et à la plus longue longévité, depuis que la série existe. La plupart des acteurs et scénaristes de la nouvelle ère débutée en 2005 y font référence. Sa popularité a été immense, en Grande-Bretagne bien sûr, mais aussi partout dans le monde. Très récemment lors d’une projection de The Robots of Death (14×05) à laquelle participait Tom Baker, Steven Moffat l’a présenté avec les plus grands éloges et a fait part de sa très grande admiration. Tom Baker, de son côté, a vécu un avant et un après Doctor Who : « Doctor Who a changé ma vie et d’une certaine manière, je n’ai jamais cessé d’être Doctor Who. »

Son héritage : Russel T Davies rendra un double hommage à ce Fourth Doctor en réunissant Sarah Jane et Ten (School Reunion) et en les confrontant de nouveau à Davros (Journey’s End 4×13). Rien de vraiment étonnant à cela. La relation Sarah Jane et Four est l’une des plus fortes de l’ère classique et Russel T Davies a fait de ses Doctors (Nine et Ten, mais surtout Ten), des personnages pleinement dans l’émotion. Il fera également revenir les Sontarans (The Sontaran Stratagem 4×05 ; The Poison Sky 4×06). Sontarans que l’on retrouve dans l’ère Moffat d’un point de vue plus positif, voire humoristique (A Good Man Goes to War 6×07 ; The Snowmen Christmas Special 2012). [youtube id=”ZcjIzo3FGvo”]

Crédit: BBC

Related posts
À la uneSport

Melanie Jesus Dos Santos : la gymnaste au mental d’acier

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Mes premières fois, dramédie adolescente drôle et émouvante

À la uneInsoliteSociété

La question du jour : pourquoi rêve-t-on ?

À la uneCulture

Qu'est ce que le despotisme éclairé ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux