À la uneSéries Tv

Culte – Une histoire de Doctor Who : The Tenth Doctor : David Tennant (2006-2009)

Jour J pour le plus célèbre Doctor qui amorcera un tournant historique avec l’épisode de Noël. En attendant retour sur le Doctor préféré incarné par David Tennant dans un dossier concocté par Carole Llombart.

Le 25 décembre 2005, le public britannique découvre Ten, le nouveau Doctor. Ten va marquer de son empreinte la série et est, jusqu’ici, le Doctor à la plus longue longévité et le plus populaire de la nouvelle ère. L’histoire de Ten durera trois saisons complètes, mais alors que la saison 4 se termine, il n’en est rien de la trajectoire du personnage. Malheureusement, David Tennant ne peut s’engager sur une saison complète : il joue Hamlet au théâtre et est victime de problèmes de dos. Les producteurs décident donc de lancer cinq Specials entre 2008 et 2009 : The Next Doctor (Noël 2008), Planet of The Dead (Pâques 2009), The Waters of Mars (Halloween 2009), The End of Time Part One (Noël 2009), The En of Time Part Two (Nouvel an 2010).

Aujourd’hui, les fans n’ont qu’une idée en tête ; le retrouver aux côtés d’Eleven dans The Day of the Doctor, le 50th Anniversary Special qui sera diffusé le 23 novembre prochain en Grande-Bretagne (jour anniversaire de la diffusion du tout premier épisode de la série en 1963), mais aussi, simultanément, dans de très nombreux pays dont la France sur France 4, chaîne qui diffuse la série.

Ses compagnons : Rose (Billie Piper) est la compagne de Ten durant toute la saison 2. Les sentiments amorcés du temps de Nine ne font que grandir pour donner naissance à une réelle histoire d’amour. Mickey (Noel Clarke), le petit ami de Rose, va également être du voyage le temps de trois épisodes : The Girl in the Fireplace (2×04), Rise of the Cybermen/The Age of Steel (2×05, 2×06), double épisode qui se passe dans un univers parallèle. À la fin de The Age of Steel, Mickey décide de rester dans cet univers où il a vraiment toute sa place, ayant bien compris qu’il ne trouvera plus la sienne auprès de Rose, maintenant qu’elle partage les aventures du Doctor.

Les aventures de Rose auprès du Doctor se terminent à la fin d’Army of Ghost/Doomsday (2×12, 2×13), le double épisode concluant la saison. Rose manque de finir absorbée par un vortex, enclenché par le Doctor pour renvoyer les Daleks d’où ils viennent, et ne doit la vie sauve qu’à son père, issu de l’univers parallèle, qui la transporte dans cet univers parallèle. Malheureusement, il n’y a aucun voyage retour et le Doctor ne pourra jamais rejoindre Rose. Leur adieu a lieu sur une plage, durant une scène qui a brisé le cœur de bien des fans. Rose refera son apparition tout au long de la saison 4, et surtout dans le tryptique final : Turn Left (4×11), The Stolen Earth (4×12) et Journey’s End (4×13), épisode dans lequel elle retrouve son univers parallèle qu’elle partagera avec un double de Ten. On la retrouve également dans The End of Time Part Two. Elle apparaît brièvement dans Let’s Kill Hitler (6×08) et elle retrouve Ten, mais aussi Eleven et Clara dans The Day of The Doctor, le 50th Anniversary Special diffusé le 23 novembre prochain. Rose est jusqu’ici, la compagne préférée de cette nouvelle ère et a fait beaucoup pour la série, en permettant à un public féminin de s’intéresser à la série. Pour Steven Moffat, le scénariste en chef actuel de la série, ce personnage a fait le succès du retour de Doctor Who : « Lorsque la série est revenue, je pense que c’est vraiment Billie Piper qui l’a fait revenir. Ces deux premières saisons étaient le Billie Piper’s show. C’est devenu le David Tennant’s Show la troisième année, mais tout était à propos de Billie en tant que Rose. Et Russell (Russell T. Davies), a été intelligent en écrivant ce personnage et en castant ce personnage si parfaitement. » (Q&A réalisée en août 2013 à Edimbourg en Écosse, dans le cadre de l’Edinburgh TV Festival).

Russell T Davies, en grand fan de Doctor Who, décide de rendre hommage à la compagne qui a le plus compté dans l’histoire de la série : Sarah Jane (Elisabeth Sladen). Elle avait quitté le Fourth Doctor sans un réel au revoir, Russell T Davies a donc décidé de confronter ces deux personnages à nouveau dans School Reunion (2×03). Cet épisode propose des scènes très émouvantes et on ressent à travers le jeu de David Tennant toute sa joie d’être aux côtés de ce personnage qui l’a bercé durant son enfance.

Dans The Runaway Bride (Christmas Special 2006), Ten n’a pas le temps de se remettre de la perte de Rose, voilà que Donna Noble (Catherine Tate) fait son apparition. Donna n’est en rien comme la douce Rose, c’est une tornade rousse bien décidée à finir sa journée mariée comme c’était prévu, mais bien sûr, dans Doctor Who, rien ne se passe jamais comme prévu. À la fin de l’épisode, Ten propose à Donna de l’accompagner dans ses aventures, mais elle est trop dépassée et effrayée par ce qu’elle a vécu pour accepter.

Durant la troisième saison, Ten rencontre Martha Jones (Freema Agyeman). Une future jeune médecin, intelligente, curieuse, le pilier de sa famille sur laquelle chaque membre s’appuie et qui tombe irrémédiablement sous le charme du Doctor, ce qui ne sera jamais réciproque. Les fans n’aiment pas Martha. Toujours reléguée après Rose dans le cœur de Ten, elle passe souvent son temps à chouiner et à être jalouse et l’alchimie entre Freema Agyeman et David Tennant n’est pas totalement au rendez-vous. Mais Martha n’est pas une compagne inintéressante et connaît une belle trajectoire. À la fin de Last of the Time Lords (3×13), Martha vient de sauver le monde en déjouant les plans du Master. Mais elle décide de ne pas poursuivre l’aventure dans le Tardis pour vivre sa vie et ne pas s’accrocher à des sentiments qui ne seront jamais partagés. Elle doit aussi s’occuper de ses proches qui ne sont pas ressortis indemnes de l’affrontement avec le frère ennemi du Doctor. Martha reviendra à plusieurs reprises dans la saison 4 : The Sontaran Stratagem (3×04), The Poison Sky (3×05), The Doctor’s Daughter (3×06), Stolen Earth et The Journey’s End. Comme Rose, on revoit brièvement Martha dans Let’s Kill Hitler. Freema Agyeman avait tenu le rôle de la scientifique Adeola Oshodi en saison 2 dans Army of Ghost.

Ten se retrouve seul une nouvelle fois et croise la route d’Astrid (Kylie Minogue) alors que son Tardis entre en collision avec le vaisseau spatial Titanic dans Voyage of the Damned (Christmas Special 2007). La jolie et curieuse Astrid aurai pu être une compagne de choix pour Ten. Malheureusement, elle donnera sa vie pour le sauver.

Dans la saison 4, Ten est bien décidé à voyager seul pour un moment. Mais c’était compter sans Donna Noble bien décidée à recroiser la route de cet homme et de ne pas répéter deux fois la même erreur. Donna Noble n’aurait pas dû être la compagne du Doctor dans la saison 4, Russell T Davies avait commencé à écrire le rôle de Penny Carter et avait déjà en tête une actrice pour l’interpréter. Mais voilà, au cours du début de l’écriture de cette saison 4, la production apprend que Catherine Tate a absolument adoré son passage dans la série et adorerait tout autant y revenir. Comble de la chance, Russell a adoré écrire le rôle de Donna. Et voilà comment la tornade rousse revient dans la vie du Doctor. Mais Penny Carter n’est pas totalement oubliée et est une journaliste d’investigation pugnace dans Partner’s in Crime (4×01). Donna a beaucoup marqué les fans : son caractère fort, sa forte relation avec son grand-père Wilfred (Bernard Cribbins), la tout aussi forte amitié qui la lie à Ten, l’alchimie parfaite entre David Tennant et Catherine Tate, offrant l’une des meilleures saisons de la nouvelle ère et la plus aboutie de Russell T Davies. La fin de Donna ne pouvait qu’être tragique et un crève-coeur. Dans The Journey’s End, Donna met fin au plan de Davros en donnant naissance à un deuxième Ten, opération qui lui vaut de partager une partie de la conscience d’un Time Lord. Mais cela en est trop pour un être humain et Ten n’a d’autre choix pour lui sauver la vie que d’effacer tout souvenir de lui de la mémoire de sa meilleure amie. Il n’a d’autre choix que de condamner Donna à redevenir la “simple” Donna, inconsciente de la magnifique Donna qu’elle était devenue aux côtés du Doctor. On retrouve Donna dans The End of Time Part One/Part Two. Comme Rose et Martha, Donna apparaît brièvement dans Let’s Kill Hitler.

Les Specials de 2009 ont une construction narrative à part et dans chaque épisode, le Doctor a un compagnon différent.

Dans The Next Doctor, Ten est plongé en plein Londres victorien et doit une nouvelle fois faire face au Cybermen. Il rencontre alors Jackson Lake (David Morrissey) qui croit dur comme fer qu’il est le Doctor et a choisi Rosita (Velile Tshabalala) comme compagne dans ses aventures. Il s’avère que Jackson Lake a hérité par accident des souvenirs du Doctor. David Morrissey et David Tennant avaient déjà été réunis sur le petit écran en 2004 dans la minisérie Blackpool.

Planet of the Dead, le premier épisode de Doctor Who tourné en haute définition, emmène le Doctor sur une planète bien étrange. Il fait équipe avec Lady Christina de Souza (Michelle Ryan), jeune femme de bonne famille qui s’ennuie ferme et qui a donc tourné voleuse de haut vol pour le fun.

Pour The Waters of Mars, Ten atterrit sur Mars et découvre la première expédition humaine sur cette planète, dirigée par Adelaide Brooke (Lindsay Duncan), une femme admirable à l’unique destin. Le Doctor découvre bien vite qu’il vient de débarquer le jour où l’équipe meurt tragiquement et qu’il ne peut rien faire, cet événement étant un point fixe dans le continuum espace temps. Mais en tant que dernier des Time Lords, ne serait-ce pas à lui de définir de nouvelles règles ?

Les dernières aventures de Ten ne pouvaient se faire sans un compagnon de choix et Russell T Davies a opté pour Wilfred Mott, le grand-père de Donna. Un compagnon touchant, courageux et qui aura une importance capitale dans la destinée de Ten. Bernard Cribbins était apparu dans un film Doctor Who en 1966 (Daleks – Invasion Earth : 2150 AD) sous les traits de Tom Campbell, mais n’avait pas eu la chance d’entrer dans le Tardis à ce moment-là, chance qu’il a donc pu avoir en 2009. Dans The End of Time, Wilfred tient un rôle d’artilleur dans un vaisseau extraterrestre.Or durant la Deuxième Guerre mondiale, Bernard Cribbins a été artilleur dans l’armée britannique.

Ses adversaires : Russell T Davies avait fait revivre les Daleks en saison 1, il leur donne encore une place de choix dans le final de la saison 2 (Army of Ghost/Doomsday). Mais dans cette saison 2, il redonne également vie à d’autres adversaires mythiques de l’univers de Doctor Who : les Cybermen dans Rise of the Cybermen/The Age od Steel et dans le double épisode final dans lequel Russell T Davies les as confrontés aux Daleks. Les Daleks sont définitivement les méchants de choix de Russell T Davies et reviendront durant les saisons 3 et 4 : Daleks in Manhattan (3×04), Evoution of the Daleks (3×05), Stolen Earth et The Journey’s End. En cette saison 4, Russell T Davies ne se contente pas de faire revenir les Daleks, il fait revenir Davros, l’un des plus puissants ennemis du Doctor. Le scénariste offre un très bel hommage à l’ére classique en incluant Sarah Jane dans l’histoire, la compagne qui a vécu les premières aventures contre Davros. Un autre adversaire mythique du Doctor renaît sous l’ère Russell T Davies : The Master. (Derek Jacobi- Simm). Il réapparaît dans Utopia (3×11) et sera au centre du double épisode final de la saison (The Sound of Drums, Last of the Time Lords). Le Master de Davies n’est plus tout à fait le même que celui de l’ère classique, il est totalement psycopathe, borderline et sa relation au Doctor est aussi complexe que forte. Le Master revient également pour les dernières heures de Ten dans The End of Time et comprendra quel était son destin.

Sa fin : la fin de Ten est marquante à plus d’un titre, car elle marque aussi la fin de Russell T Davies en tant que scénariste en chef. Dans Planet of the Dead, Ten est prévenu : une prophétie a décidé de son destin, “lorsqu’il frappera trois fois”, sa mort sera décidée. Dans The End of Time, Ten doit de nouveau affronter The Master, mais aussi les Time Lords prêts à tout pour sauver leur peau. Alors que tout est terminé et que Ten pense avoir échappé à sa prophétie, il entend trois coups : ceux portés par Wilfred coincé dans un appareil. Le Doctor n’a pas le choix, pour sauver Wilfred, il doit absorber une énorme quantité de radioactivité et donc se condamner. Mais avant de mourir, il fait sa dernière tournée d’adieu, qui est également celle de Russell T Davies, auprès de toutes celles et ceux qui l’auront accompagné : Jack Harkness, Sarah Jane, Martha et Mickey, Donna, Rose et sa mère Jackie. Et alors qu’il retrouve le Tardis peu de temps avant sa transformation, il lui arrive une chose qui n’était encore jamais arrivée à un Doctor auparavant : il ne veut pas mourir.

 

Sa personnalité : Ten est plus léger et fantasque que Nine, il est cool et sexy. Mais derrière cette joie perpétuelle se cachent ses démons, toujours aussi présents. Son arrogance, son désespoir de perdre ceux qu’il aiment, sa solitude peuvent le rendre dangereux, lui faire croire qu’il peut agir comme un dieu.

Son costume : Ten est plus fantasque que Nine, son costume doit l’être lui aussi.Il arbore un costume gris ou bleu, une cravate, un long imperméable et ses immuables Converse, sans oublier des lunettes parfois.

Sa réplique culte : « Allons-y ! » Et la fameuse « Allons-y, Alonso ! » dans Voyage of the Damned.

Son thème musical : The Doctor’s Theme. Bien qu’il reprenne quelques éléments de Nine, le thème de Ten évolue, de même que le personnage. On y trouve moins de mélancolie, mais la noirceur est toujours présente.

 Son acteur : David Tennant est un grand fan de Dotor Who depuis son enfance et alors qu’il tournait Casanova, écrite par Russell T Davies et coproduite par le duo Davies/Julie Gardner, il ne cessait de leur dire qu’il adorerait avoir un rôle, quel qu’il soit dans la série. Lorsque Christopher Eccleston a fait savoir qu’il ne poursuivrait pas l’aventure au-delà de la saison 1, Davies et Gardner ont tout de suite pensé à Tennant pour reprendre le rôle. David Tennant est pour beaucoup LE Doctor de la nouvelle ère. En 2006 : Ten a été élu meilleur Doctor par les lecteurs de Doctor Who Magazine détrônant ainsi Four porté par Tom Baker. En 2007, Ten est élu personnage le plus cool de la télévision britannique lors d’un sondage réalisé par Radio Times. Alors que Russell T Davies décide de donner les rênes de Doctor Who à Steven Moffat, David Tennant est tenté de continuer l’aventure. Mais il décide finalement d’arrêter, avant qu’il ne le puisse plus et alors qu’il a plus envie de regarder la série comme le fan qu’il a toujours été plutôt que de continuer encore et encore. L’annonce de son départ est un véritable secret d’état précieusement gardé par la production. L’annonce sera faite par David Tennant lui-même en 2008, alors qu’il est en duplex pour recevoir son prix de meilleur acteur aux National Television Awards. Sa visible émotion de quitter ce rôle qu’il a tant aimé est aussi sincère que touchante.

La vie personnelle de David Tennant est également liée au Doctor. Dans The Doctor’s Daughter, il rencontre sa future femme Goergia Moffet qui incarne sa fille dans l’épisode. Georgia Moffet n’est autre que la fille de Peter Davison, the Fifth Doctor. Five et Ten avaient d’ailleurs été réunis par Steven Moffat dans Time Crash, le minisode spécialement réalisé pour l’émission caritative Chrildren in Need en 2007.

David Tennant a repris son costume de Ten pour The Day of The Doctor et bien qu’il appréhendait quelque peu d’être “confronté” au nouveau Doctor, l’alchimie entre lui et Matt Smith a été totale sur le tournage.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneActualitéBrèvesCultureMusique

Le Printemps de Bourges 2020 dévoile ses premiers artistes

À la uneActualitéCinéma

La reine des neiges 2 : Quand la glace rencontre les 4 éléments

À la uneActualitéBrèves

Pluie d'étoiles filantes ce vendredi au petit matin

À la uneBrèvesSéries Tv

Les espions de la terreur : les attentats du 13 novembre au cœur d'une nouvelle série

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux