Estelle, 19 ans a frôlé la mort après s’être teint les cheveux. La jeune femme a alerté les utilisatrices de couleurs, de la présence de substances hautement allergène dans les produits. Explications.

« Mon front a doublé de volume à cause d’une teinture pour cheveux ». Il y a quelques semaines, Estelle a fait une violente réaction allergique dont elle aurait pu mourir, après avoir fait une teinture. Défigurée pendant plusieurs jours, la jeune femme a tenu à mettre en garde les utilisatrices en racontant sa mésaventure dans une interview au Parisien.

Un jour après avoir fait sa couleur, Estelle commence à ressentir des démangeaisons dur cuir chevelu et sent son front gonfler« Ça commence par des démangeaisons, puis à l’arrière de la tête, puis ça gonfle dans la nuque ». Après une visite chez son pharmacien, elle repart avec des antihistaminiques et une crème contre les démangeaisons.

Mais lorsqu’elle croise son reflet dans le miroir c’est le choc : « J’avais une tête d’ampoule ». Son tour de tête mesure près de 63 cm. Il faut donc imaginer l’ampleur de la réaction allergique au PDD, un composant du produit. Estelle a alors du mal à respirer et manque de s’étouffer. Sa langue gonfle et son coeur s’accélère. En quelques heures, son état se dégrade l’obligeant à se rendre aux urgences« Les médecins m’ont fait une piqûre d’adrénaline et m’ont gardé toute la nuit. »  Le lendemain, l’état de la jeune femme se stabilise. Elle est hors de danger.

Une énième victime

Ce n’est pas la première fois qu’un cas comme celui-ci est médiatisé. En 2014, l’actrice Pauley Perrette de la série « NCIS » s’était retrouvée hospitalisée à cause d’une teinture. Elle avait alors publié des photos similaires à celles d’Estelle.

Des mésaventures qui nous rappellent que le PDD, un produit hautement allergisant est présent dans 90% des teintures distribuées par les grandes marques aux commerces, mais aussi aux coiffeurs.

Heureusement, Estelle a désormais retrouvé son visage. Néanmoins, marquée par cette triste expérience la jeune femme souhaite alarmer les habitués des colorations. « J’ai fait une bêtise et j’ai envie de dire aux autres, ne faites pas comme moi ! déclare-t-elle . J’ai failli mourir, je ne veux pas que ça arrive à d’autres », conclut Estelle.

A lire également : 

Prouesse médicale : Un octogénaire opéré du coeur sous hypnose

Faire l’amour avec préservatif sera bientôt remboursé par l’assurance maladie !