Brésil – Mardi, le ministre de l’environnement José Sarney Filho a annoncé une baisse de 16% de la déforestation de la forêt amazonienne.

« La déforestation, qui avait augmenté de 19% l’an dernier, a reculé de 16% cette année. » Ce sont les mots de José Sarney Filho, le ministre de l’environnement brésilien. Il s’est exprimé lors d’une conférence de presse à Bresilia ce mardi en ajoutant que « tous les indicateurs montrent une diminution au cours de notre gestion. » Réponse cinglante du gouvernement quand on sait que le mouvement écologiste a récemment accusé le régime de « brader l’Amazonie. »

Le président brésilien Michel Temer avait annoncé lors de son arrivée au pouvoir la réduction de 43% du budget du ministère de l’environnement. Cette annonce avait alors suscité tant de réactions que le président avait dû revenir sur son propos en annonçant l’ouverture d’une surface de forêt amazonienne destinée à l’exploration minière. Le ministre se glorifie de cette baisse malgré les critiques : « Nous pouvons dire avec assurance qu’il n’y a pas eu de recul en matière d’environnement. »

Lire aussi : Environnement : il ne resterait que 10 ans pour sauver la planète

L’Institut national d’études spatiales (INPE), qui utilise des satellites pour évaluer les surfaces recouvertes d’arbres dans le « poumon de la planète », s’est chargée d’évaluée ce rapport. Cette baisse de la déforestation de l’Amazonie a été évaluée entre juillet 2016 et août 2017.