Après sa victoire sur Anderlecht (4-0) en ligue des champions, le PSG continue de survoler le groupe B. Des résultats importants pour le classement UEFA de la France, talonnée de près par la Russie et le Portugal.

Paris, des victoires qui valent chère

Malgré la seule présence du PSG et de Monaco en tant que clubs français en ligue des champions, ainsi que les performances catastrophiques des « rouges et blancs » (deux défaites et un nul), l’indice UEFA du football français ne devrait pas en pâtir. Mais il faut dire merci au club de la capitale. Le Paris Saint-Germain réalise un sans-faute impressionnant pour le moment en Ligue des champions. À mi-chemin d’une éventuelle qualification en huitièmes de finale, les hommes d’Unai Emery totalisent trois victoires (5-0 contre le Celtic Glasgow, 3-0 contre le Bayern Münich, et 4-0 contre Anderlecht) en trois matches, avec douze buts marqués et zéro encaissé.

Cela permet donc à la France de se maintenir à la 5e place  de l’indice UEFA avec 49.581 points. Et ce juste devant la Russie et ses 46.782 points, mais loin de l’Allemagne qui en comptabilise 64.712. Si la France venait à se faire doubler dans ce classement, elle pourrait perdre une place qualificative en Europe, et de ce fait, passer de six équipes qualifiées à cinq.

PSG

Crédits : AFP

.

Un véritable casse-tête

L’indice UEFA est calculé selon les résultats de chaque équipe. Celui-ci permet non seulement de définir la position d’un club lors des tirages au sort (chapeau 1,2,3 et 4), mais aussi, de déterminer le classement de chaque nation et ainsi, le nombre de clubs pouvant se qualifier. Une victoire rapporte deux points et un match nul, un (ces points sont divisés par deux lors des tours préliminaires). Ensuite, les équipes se voient attribuer des points bonus.

La participation en phase de groupe rapporte quatre points, tout comme la qualification aux matchs à élimination direct. De plus, chaque qualification à une étape supérieure (quarts, demies et finale) rapporte un point supplémentaire. En fin de saison, l’instance européenne fait une moyenne de tous les points engrangés par les clubs en C1 et C3. Pour aboutir au classement final de l’indice UEFA, elle additionne les moyennes des cinq dernières saisons, dont celle en cours.