À la uneActualitéCultureMusique

L’hommage de Depardieu touche à sa fin, le spectacle de Barbara continue

« Ton image me hante » chante-t-il. Voilà vingt ans que la grande et douce Barbara s’est envolée. Son ami Gérard Depardieu a inauguré une « année Barbara » début février, avec son album Depardieu chante Barbara. Présenté en février aux Bouffes du Nord à Paris, l’opus a été réédité le 3 novembre dernier, avec l’enregistrement du spectacle qui se déroule cette fois ci au Cirque d’hiver.

Ce duo, c’est l’inattendu et l’inespéré à la fois. Ils n’avaient rien pour se rencontrer, pour partager leurs mots, pour confondre leurs voix. Pourtant, c’est son amie que Depardieu chante sur scène, vingt ans plus tard. L’acteur est accompagné de Gérard Daguerre, pianiste de la grande dame pendant dix-sept ans. Ensemble, ils donnent vie aux mémoires inachevées de Barbara, que Depardieu récite avec justesse. Cet homme imposant semble transporter lorsqu’il chante sa grande amie. Il dit Barbara. Il est elle.

Depardieu et Barbara dans les années 1990

L’oiseau aux mots si doux, et l’homme colossal

Leurs chemins se sont croisés au début des années 80. Barbara est alors une voix phare de la chanson française, des mots justes, de la fragilité et de la grandeur. Le jeune Depardieu et elle, sans vraiment savoir comment, écrivent un spectacle ensemble, Lily Passion. Cet improbable duo fait l’unanimité. Barbara chante derrière son piano, et fait face à l’imposant Gérard Depardieu. Il gronde, et la voix frêle de Barbara résonne. Leur amitié ne s’explique pas, l’ampleur de leur succès non plus. Barbara dit de Depardieu : « Il veille sur moi comme un porteur sur sa danseuse ». Depardieu dit de Barbara « On s’amusait beaucoup, on riait beaucoup ».

« Je me suis sentis proche de Barbara, c’est elle le miracle »

Cette aventure commence lorsque Gérard Daguerre écrit un album instrumental pour Barbara, et le montre à Depardieu. Celui-ci, posant sa voix sur une ou deux chansons, finit par interpréter les quatorze morceaux de l’album. Les deux hommes, tout émus, se sont retrouvés chez Barbara, pour l’enregistrer. Sur scène, c’est avec le piano de Barbara que joue Gérard Daguerre, chaque soir. C’est un moment étonnant, inexplicable, insaisissable. C’est une nouvelle émotion chaque soir. C’est un triomphe, un instant de vérité. Barbara est là, chaque soir. Son public aussi, et comme il y a vingt ans, il est debout entre chaque chanson, et ne quitte plus la salle. Depardieu regarde souvent en l’air, la voix fébrile, et s’adresse à la dame en noir. C’est une interprétation magistrale, des mots merveilleux, intimes, personnels. Télérama parle de « miracle scénique », ce à quoi Depardieu répond « Je me suis sentis proche de Barbara, c’est elle le miracle ».

« Il est évidemment le plus légitime pour la chanter », dit Gérard Daguerre au sujet de Depardieu. Si aujourd’hui la tournée des deux hommes est terminée, France Inter proposera ce dimanche 24 décembre une réécoute du concert hommage qu’ils ont donné en novembre sur la scène du studio 104 de la Maison de la radio.

Related posts
À la uneSéries Tv

Willow : la bande annonce de la série est arrivée

À la unePop & GeekSéries Tv

Jude Law sera la star de Skeleton Crew, la nouvelle série Star Wars attendue pour 2023

À la unePop & GeekSéries Tv

Andor, la nouvelle série Star Wars, dévoile sa bande annonce et sa date de sortie

À la uneCinéma

Ray Liotta, la star des "Affranchis" disparaît à 67 ans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux