À la uneFootSport

Disparition à 60 ans de Diego Maradona, selon la presse argentine

Un coup de tonnerre dans le monde du football : la star argentine et internationale Diego Maradona est mort d’un arrêt cardiaque selon la presse argentine.

Après le monde du rugby s’est le monde du foot qui est endeuillé. Le célèbre footballeur, Diego Maradona, est décédé à l’âge de 60 ans des suites d’un arrêt cardiaque. Le 30 octobre dernier, le joueur avait fêté ses 60 ans comme l’ont annoncé les médias argentins Clarin et La Nacion.

Il y a quelques semaines l’ancien joueur avait été admis à l’hôpital pour une anémie et une déshydratation. Suite à la découverte d’un hématome sous-dural, l’ancien entraîneur de “Gimnasia La Plata” a subi avec succès une opération chirurgicale au cerveau. Depuis il se reposait dans sa maison de à côté de Buenos Aires.

Une légende du football

La Champion du monde de 1986, marqua l’histoire lors d’un match historique de Coupe du monde contre l’Angleterre la même année. Lors de cette rencontre, “Peluso“, marquera d’abord de la main, un geste qu’il qualifiera de “Main de Dieu“, avant de dribbler toute l’équipe adverse en onze secondes et de marquer. Par la suite ce but fut sacré comme le plus beau du XXème siècle par la FIFA en 2002.

La légende qui passa par les clubs de Barcelone, Naples et de Séville, fut aussi élue meilleur joueur de l’histoire des Coupes du monde par le Times. Passant ainsi devant Pelé et Franz Beckenbauer.

Une vie mouvementée

La légende des terrains n’a pas eu une vie “lisse”. Il a souvent été médiatisé pour ses frasques. En mars 1991, il a été contrôlé positif à la cocaïne après un match lorsqu’il jouait à Naples. Suite à cela, il a été suspendu quinze mois. De plus, à son retour en Argentine il a écopé 14 mois de prison avec sursis pour possession de drogue lors d’un contrôle de police quelques semaines plus tard. En 1994, lors du Mondial, il a encore été contrôlé positif, à plusieurs types d’éphédrine cette fois-ci.

Plusieurs fois son addiction aux drogues lui a sûrement fait avoir un comportement violent. Pendant le Mondial de 1982, il avait donné un coup de pied dans le ventre d’un Brésilien car il ne supportait plus de le voir marquer. Plus tard en 1994, il menaça des journalistes avec une carabine à air comprimé, ce qui lui valut deux ans de prison avec sursis.

Lors de sa retraite, il passa plus de temps dans des cures de désintoxication et poursuivi par le fisc italien que sur les terrains en tant qu’entraîneur. Longtemps adulé, le “Dieu” du ballon rond n’est devenu au fil des années qu’un lointain souvenir.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneBrèvesInternational

Un Britannique en cavale depuis 8 ans arrêté à Dubaï pour trafic de drogue

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... For all mankind, une saison 2 vers l'infini et au-delà

À la uneActualitéFranceMédiasPolitiqueRégionsSociété

2022 : A onze mois de la présidentielle, quelles sont les forces en présence ?

À la uneActualitéFrancePolitique

Présidentielle de 2022 : vers une "union de la gauche" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux